close

Vintage

CHRYSLER PT CRUISER …HAPPY DAYS

images

images

Vintage attitude !

Lorsqu’en 2000, la marque américaine, Chrysler, décide de lancer sur le marché automobile, le PT CRUISER, c’est un vrai pavé dans la mare qu’elle jette.  Plutôt habitué au classicisme, Chrysler innove avec l’histoire américaine. Les années 2000 battent le plein avec la mode vintage, néo rétro , VOLKSWAGEN avec la NEW BEETLE, MINI avec la MINI et bien d’autres encore. Le modèle PT CRUISER est très inspiré des PLYMOUTH d’avant guerre (pour ma part elle me fait penser à la PEUGEOT 203 BOULANGÈRE), sa ligne est en décalage total avec la production oh combien sage et posée. J’avoue que je suis tombé sous le charme ! Sa ligne extravertie et vulnérable (quoique largement inspirée), l’exotisme dégagé et ce faux aspect monospace, son allure hot rod des années 30 et avec son imposante calandre  me fit craqué. C’était presque un véhicule custom d’origine. Cet engin est la preuve qu’il est possible de concevoir des autos sympas et originales non dépourvues de caractère.

Sur la route, effet garanti… c’est l’Amérique !

La fascination pour les concepts américains opère toujours, C’est en tout cas l’enseignement qui résulte du test de la rue passé au PT Cruiser. L’engin oblige toutes les têtes à se retourner sur lui comme pour une première fois.

Coté mécanique c’est du lourd !

D’abord proposé en version essence plutôt gloutonne, le PT Cruiser reçoit une motorisation diesel du catalogue Mercedes. Jugez plutôt : sa puissance commande 121 ch, et son couple revendique une valeur maxi de 30,6 mkg sur la plage allant de 1 600 à 2 600 tr/mn. Le bloc germanique lui va comme un gant. Economie et agrément de conduite assurés.

À l’intérieur c’est plutôt étroit que Détroitimages-1

La vie à bord, elle souffre d’une ergonomie insouciante. Les compteurs kilométrique et journalier sont masqués dans la majorité des réglages du volant ; une minuscule boîte à gants ; une position de conduite très aléatoire …et des petits détails qui, à la longue, deviennent « crazy » ou bien « funny » as you want. Mais le PT offre tout de même un niveau de confort convenable, compatible avec de longs trajets.

Braquage interdit ! Il faut s’y prendre  presque à deux fois si vous souhaitez négocier un virage sous la barre des 90°. Alors, la marche arrière devient un ami dont on ne se sépare jamais. Presque son meilleur ami.

images-3
PT CRUISER VERSION WOODY

Alors, vous allez me dire, quel intérêt cette auto ? C’est simple : elle vous propose un style très original et exotique qui peut aller de pair avec un agrément d’utilisation digne des productions les plus modernes. Elle vous permet de rouler décalé et aujourd’hui, ce n’est pas un luxe mais pour cela, il faudra vous tourner vers le marché de l’occasion. C’est à dire pour pas cher, vous voyez, même le prix sera vintage.

 

lire la suite

MCQUEEN et PERSOL la légende continue!

STEVE-311×230
STEVE
Thomas CROWN en pleine action

 

Les lunettes et les acteurs, les lunettes et les sportifs quelles histoires ! Mais si nous devions retenir une image, un homme, alors sans hésiter c’est le King of cool qui remporterait l’Oscar (qu’il n’a jamais remporté d’ailleurs).

Une belle histoire d’amour

Allez on se remet dans le contexte, nous sommes en 1968, sur le plateau de tournage du film The Thomas Crown Affair de Norman Jewison. Steve Mcqueen en action avec sur le nez une paire de PERSOL 714, lunette de couleur havane clair, associée à un système pliant à hauteur du nez, des verres bleus (couleur favorite de Mister McQueen) fabriqués à partir de cristal haute qualité et pour terminer le signe distinctif de la marque italienne, la Flèche suprême, élément fonctionnel qui renferme les charnières. Elle est présente à la fois sur la branche et sur l’avant de la monture ainsi que sur la charnière pliante au milieu des branches, pour un total de quatre flèches. L’acteur ne se séparant que très rarement de sa monture, celle-ci pourrait très bien  figurer sur le générique de fin tant son omniprésence est éclatante. Autant vous dire, après ce film, que les deux acteurs (Mcqueen et Persol) seront élevés au rang de légende.

PERSOL 1
Lunette PERSOL

Édition spéciale

Après plus de quarante ans, Persol célèbre l’acteur en relançant son modèle favori dans une édition spéciale. Ce modèle emblématique, PO 714 SM, est rescucité dans ses moindres détails. La signature de Steve McQueen agrémente l’intérieur des branches ainsi que l’élégant écrin de cuir marron.

Pour les aficionados

Attention, il n’y en aura pas pour tout le monde ! Très peu de  distributeurs proposent cette réédition. Après un véritable parcours du combattant, j’ai eu cette chance de pouvoir me procurer le graal. Le revendeur très attentionné me questionna à propos de mes connaissances sur l’objet et l’acteur. Un véritable examen que j’obtenais (enfin un) haut la main.

PERSOL3
Dans cet étui…deux légendes

Vintage…Valeur marchande

Je sais que je détiens un objet culte et vintage et facilement revendable et Il n’est pas rare que certains opticiens me proposent de les racheter. Mais aujourd’hui, grâce à PERSOL, je côtoie Steve Mcqueen et ça c’est cool !

 

 

lire la suite
1 19 20 21
Page 21 sur 21