close

hollywood

Le mythique Manoir de Hugh Hefner vendu

Playboy logo
Les célèbres « Bunny girl « , très chères au fondateur du magazine playboy n’auront plus de toit. En effet Hugh Hefner a vendu son célèbre manoir de Westwood, un quartier chic de Los Angeles.

Une demeure qui n’est pas passée entre les mains des agences immobilières françaises, quel dommage ! Aux dernières nouvelles, Hugh Hefner, le légendaire fondateur du magazine Playboy, a vendu son célèbre manoir plus connu sous le nom de « Playboy Mansion ». L’acquéreur de 32 ans n’est autre que son jeune voisin, le milliardaire Daren Metropoulos, dirigeant d’un fonds de capital-investissement spécialisé dans le rachat de marques en déroute. En 2009, le jeune milliardaire lui avait déjà acheté la propriété attenante pour 18 millions de dollars.

Si cette propriété de 12 chambres pouvait parler ou transpirer tout ce qu’elle a vu et entendu, la presse people en ferait ses choux gras durant quelques années et les romanciers de pacotilles en tireraient sûrement des histoires sordides. Car des histoires torrides et des fêtes légendaires, dans cette demeure qui symbolise les excès d’Hollywood, il y en a eues !

Maisonhugh

Même si nous ne connaissons pas le prix de vente du célèbre manoir, on sait que la maison était estimée, il y a quelques années, à 200 millions de dollars. Un des termes de la transaction révèle l’accord suivant : Hugh Hefner, qui a 90 ans, pourra y vivre jusqu’à sa mort.

lire la suite

Lauren Bacall "la reine d'Hollywood" est décédée

Bacall-Lauren-_03-Dark-Passage

« Avec moi, vous n’avez pas besoin d’agir, Steve. Oh ! Peut être simplement siffler. Vous savez siffler, Steve? Vous rapprochez vos lèvres et vous soufflez » . Cette réplique des plus célèbres, que tout le monde connaît sans même avoir vu le film et qui résume à elle seule un certain type de films noirs, fut lancée par la plus troublante et la plus fascinante des « vamps » : Lauren Bacall, à Humphrey Bogart, son partenaire dans « Le port de l’angoisse » de Howard Hawks.

Bacall, Lauren _03 (Dark Passage)

Alors qu’elle pose dans les magazines de mode , celle qui sera surnommée plus tard « The Look » est rapidement remarquée. Tandis que  « Le port de l’angoisse » est un succès, le film marque les débuts à l’écran et dans la vie du couple le plus célèbre du cinéma. Howard Hawks les fait tourner à nouveau ensemble dans ce qui sera le chef d’oeuvre du film noir « Le grand sommeil« , adaptation magistrale du roman de Raymond Chandler. Tous les ingrédients sont réunis:  ironie, dureté, sensualité et humour . Ambigue, féline et légèrement érotique , Lauren Bacall affronte un Humphrey Bogart cynique et à la limite féroce : c’est du grand art… Excusez moi GRAND ART. Toujours avec le couple mythique Bacall-Bogart, nous devons citer aussi un autre chef d’oeuvre du film noir : « Les passagers de la pluie » tiré du roman de David Goodis (Goodis, c’est aussi entre autre la lune dans le caniveau) , le film sera réalisé dans les décors naturels de la ville de San Francisco, simplement extraordinaire. Fin des années 40 c’est John Huston qui s’empare du couple Bacall-Bogart , il réalise « Key Largo » et cette fois-ci le duo affronte un autre monument du cinéma Edward G. Robinson. Lauren Bacall expose une nouvelle fois toute la mesure de son talent. Au début des années 50 elle tourne ensuite, seule, dans une série de film ou elle alterne comédies et films dramatiques. En 1956 elle est pressentie pour tourner avec Bogart « Melville Goodwin USA » mais l’acteur est déjà malade, le projet n’aboutira pas. En 1957,  le décès Humphrey Bogart sera un facteur clé dans la suite de la carrière qui semble s’arrêter brusquement. Le couple Bacall- Bogart c’était « à la vie à la mort ». On retrouvera l’actrice dans quelques films mais c’est au théâtre qu’elle retrouvera la gloire.

L’actrice américaine et légende de l’âge d’or d’Hollywood, Lauren Bacall, nous quitte à 89 ans Hollywood continue de pleurer …

Crédit photo : Annex

lire la suite