close

histoire du casque audio

Port du casque obligatoire !

casque-us-311×281

casque usSi dans un premier temps, il était voué à une utilisation militaire et sédentaire, aujourd’hui,  le casque audio a su évoluer pour s’ajuster aux nouveaux modes mobiles et urbains de consommation de musique.

MONSIEURVINTAGE a voulu se pencher sur une période cruciale  du casque audio…celle qui oscille entre les années 80 et 2000. L’histoire peut paraître paradoxale mais pendant cette période, les casques audio devenaient presque discrets avec le célébrissime walkman. Enfin, le commun des mortels osait sortir avec cet accessoire qui était relié à nos oreilles par deux petites éponges en guises d’écouteur. Celles-ci  patinaient le rebord de nos oreilles avec « One Step Beyond… de Madness » pour ensuite être remplacées par les célèbres oreillettes de chez Apple.

C’est simple : on ne disait plus casque mais bel et bien écouteur ou oreillette.  Le produit ne devait plus nous prendre la tête. Être light comme nos boissons et nos mannequins. Tel était le cahier des charges et l’air du temps. Mais à ce régime là, la petitesse était au détriment de la qualité…car afin de recevoir les bonnes notes, il n’était pas rare de pousser le volume à son maximum. L’isolation des écouteurs était inexistante et rendait le son difficilement appréciable. Cher voisin du train du matin, bonjour…

21ème siècle : retour aux sources… Lecasque reprend sa  place. On renonce à la discrétion et on s’exhibe avec un emblématique casque qui nous rappelle, l’âge d’or du fameux headphone KOSS, celui qui a régné sans partage de 1950 à 1980, a inventé en 1958 le casque audio stéréo et pour la petite histoire, a créé un casque à l’égérie des Beatles.

Revisité depuis le début des années 2000, on préfère les gros calibres en couleur en guise de décor. Pour améliorer notre confort physique et auditif, de véritables coussins réceptionnent nos chères oreilles qui sont lovées à leur maximum et le son est transporté jusqu’au fond de notre conduit auditif. Que vous écoutiez le riff de  Whole Lotta Rosie d’AC/DC ou l’un des rap les plus mémorables de tous les temps comme N.Y. State Of Mind de NAS, chaque note vous sera disséquée et vous transportera bien au delà …essayez.

Le casque audio est« street », il descend dans la rue sur les oreilles ou autour de la nuque de certaines célébrités américaines, les gros pontes de la musique et les sportifs, tout d’abord, avant de traverser l’Atlantique.

Adopté un casque audio devient un art de vivre. Il est devenu branché, faisant partie d’un style vestimentaire « hipster ». Un effet de style que l’on considère aujourd’hui en toute logique comme vintage et hight tech. La marque in2 en a même fait son cheval de bataille : On parle alors d’audio clothing…Why not !

Les marques rivalisent d’inventivité afin de répandre leurs casques fétiches. Ils en existent de nos jours de nombreuses qui proposent des casques audio urbains auxquelles on ne peut échapper comme Marshall et beats by Dr. Dre . Celles-ci  ont su adapter au goût du jour le casque « signature » initié par Koss.

De sa condition d’objet pratique, il devient également un objet de mode… Je ne vous ferai pas l’affront de vous prescrire un cours de marketing… mais entre nous, c’est tout de même fort, même très fort.

Et à propos de « Whole lotta Rosie » d’AC/DC, voici une vidéo live de 1985 avec les paroles. A écouter fort et… Au casque !

lire la suite