close

Football

Johan Cruyff, mémoires : son Football total

cruyff-1
Hors de question de passer sous silence la sortie de “Johan Cruyff, mémoires”. Sorti depuis début octobre, ce livre nous apprend beaucoup sur l’extraordinaire parcours de celui qu’on appelait également le « Prince d’Amsterdam ». Surtout si c’est lui qui l’écrit !

Johan Cruyff, le Mozart du football, nous a quitté le 24 mars dernier à la suite d’une longue maladie. Depuis le 6 octobre, les librairies disposent en rayon de  “Johan Cruyff, mémoires », autobiographie qui relate sa vie, sa carrière et son œuvre. Si le musicien jongle avec les notes pour écrire sa partition, le hollandais volant jongle avec les ballons comme un virtuose. Véritable chef d’orchestre, ses symphonies résonnent encore dans les écoles de football.

Ce livre, dont la première page toute en orange nous renvoie à ses origines hollandaises, nous éclaire « step by step » sur ce qui le lie historiquement avec le football à Amsterdam : enfance, succès phénoménaux avec le club et discorde. Ensuite, viendra son aventure espagnole ou plutôt catalane avec le barça. C’est bien à Barcelone que cette icône mettra ses idées en place en tant que joueur puis comme entraineur. Cruyff évoque dans un des chapitres la coupe du monde 1974 qui se déroula en Allemagne, celle qu’il n’aurait jamais du perdre tant les Pays Bas ont survolé la compétition de la tête et des épaules. Probablement qu’ils avaient déjà perdu la « tête » la veille de la finale… Une finale dont on retiendra uniquement le nom du perdant. C’est de l’art uniquement de l’art.

johan-cruyff-memoires

Ce livre ne fait pas l’impasse sur ses rencontres importantes dans sa vie de footballeur comme Henk Angel, Jany Van Der Veen, Rinus Michel, Carles Rexach ou Josep Lluís Núñez.

Et puis il y a l’homme, sa famille tout d’abord, ensuite celui qui fume plus d’un paquet de cigarettes par jour, celui qui s’engagera pour la cause catalane et à travers la fondation Cruyff pour celle du bien-être mental et physique des enfants et des jeunes. Si un grand nombre de footballeurs se réfère à cette divinité du football, alors « Johan Cruyff, mémoires” devrait s’imposer comme une référence presque absolue.

On peut lire sur la première page cette phrase d’Éric Cantonna «  s’il avait voulu, il aurait pu être le meilleur joueur à n’importe quelle position sur le terrain ». Ça en dit long sur la légende Cruyff.

“Johan Cruyff, mémoires”

Éditions SOLAR

Tarif : 18 €

lire la suite

Georges Best the Vintage Attitude

263816_10151040491336497_257106596_n

J’ai découvert cette photo et immédiatement j’ai voulu la partager avec vous et  écrire quelques lignes sur cet homme extraordinaire, au sens propre du terme.

Cette photo représente un homme, une attitude et une époque.

Cet homme c’est Georges Best, celui qu’on surnommait le cinquième Beatles. Non il n’était pas musicien ; quoique dans sa partie, il fût plutôt le chef d’orchestre. C’est aussi celui qui disait « J’ai claqué beaucoup d’argent dans l’alcool, les filles et les voitures de sport – le reste, je l’ai gaspillé » ; Plutôt rock’n’roll comme attitude !

Cet homme portait un nom qui, pour certains, aurait été un fardeau. Lui, son nom, c’était son costard sur mesure. Il le portait comme un gant. Il fut l’un des plus grands joueurs de football du monde. Il bâtit sa légende sous les couleurs de Manchester United .

263816_10151040491336497_257106596_nSi le football est devenu si populaire, il le doit à des hommes comme George Best et c’est grâce à lui que le football a quitté les pages sport des quotidiens sportifs. Elu sportif du siècle britannique en 1995, il était surnommé «le Cinquième Beatles», au vu de son style vestimentaire, sa coiffure et ses virées nocturnes.

229247_10151050244276497_1110765546_n Vrai symbole de l’Angleterre des années 60, il avait aussi cette gueule affolante qui fit de lui un champion tant sur le terrain qu’à l’arrière des berlines. Le footballeur reçoit chaque semaine plus de 10 000 lettres de ses fans amenées par camionnette spécialement affrétée par la Royal Mail. Best sera la première star du foot que toutes les marques, et toutes les femmes, s’arracheront. Il ne résistera ni aux unes ni aux autres. george-best-classic-2

Son décès en 2005 donne lieu à un rassemblement de plus de 300 000 personnes à Belfast.

George Best est né le 22 mai 1946 à Belfast (capitale de l’Irlande du nord) et mort le 25 novembre 2005 à Londres

BRITAIN SOCCER GEORGE BEST

Une dernière de « The Belfast Boy »

«En 1969 j’ai arrêté les femmes et l’alcool, ça a été les 20 minutes les plus dures de ma vie.»

N’hésitez pas à vous procurer le livre, le cinquième Beatles de Vincent Duluc , superbe objet littéraire qui se hisse à la hauteur de son sujet pour dire autant d’une époque truculente que d’un destin hors norme. Ce livre fait autant office de biographie que de roman.

Le cinquième Beatles de Vincent Duluc 

Éditeur Stock / collection Bleue / parution 05- 2014

lire la suite