close

Art Groupie

Grace Jones « I’ll Never Write My Memoirs »

grace11-414×456
Grace Jones, qui n’aurait jamais dû écrire ses mémoires, a très bien fait de les coucher avant qu’un autre s’en empare. On est tellement mieux servi que par soi-même.

« I’ll Never Write My Memoirs », en référence à son hit de 1980 « Art Groupie » dans lequel elle chantait qu’elle n’écrirait jamais ses mémoires, sortira le 29 septembre prochain. L’ex-reine du disco, l’ex-reine des défilés de mode, d’Issey Miyake, de Kenzo, de Warhol, d’Alaïa, et surtout de Goude n’a pas toujours été une ex !

Véritable pionnière et avant-gardiste d’un mouvement dont certaines artistes s’inspirent sans vergogne, Grace Jones voit sa carrière réellement décoller en France. Sa rencontre en 1979 avec Jean Paul Goude sera le grand tournant de sa folle histoire. Ensemble, ils créent son person­nage à l’allure unique et ultra graphique qui ont fait sa légende. Celle qui a été mannequin, chanteuse, modèle et qui restera une icône mondiale est née en Jamaïque à Spanish Town, le 19 mai 1948. À 67 ans, elle continue de donner des concerts topless. C’est à croire que rien ne l’effraie… au contraire. Véritable show girl, les nuits parisiennes et new-yorkaises de la fin des années 70 et 80 se souviennent encore de celle qui a inauguré le Palace dans des conditions dantesques avant que les invités ne lui arrachent ses vêtements et que dire du célèbre Studio 54 de la côte est américaine !

Du haut des ses 179 cm, l’artiste qui est apparue dans des films comme Conan le Destruc­teur et le James Bond «  Dange­reu­se­ment vôtre » est une icône de l’anticonformisme et pourquoi ne pas se l’avouer, une légende qui a marqué une époque de son sceau que certaines essaient de récupérer à la traîne.

Grace Jones, fantasque et flamboyante, fait partie de ces gens qui ont marqué leur époque. La Grace quoi !

« I’ll Never Write My Memoirs », de Grace Jones et Paul Morley (Gallery Books). En librairie le 29 septembre (traduction française prévue en mars 2016).

lire la suite