close

Softail Slim S Blue Edition : les diamants sont éternels

HD
C’est l’histoire d’une commande unique qui va se traduire par la rencontre d’un célèbre bijoutier et d’un grand nom de la customisation moto. Au bout du compte ils vont créer « Blue Edition », l’Harley-Davidson la plus chère du monde sur une base de Softail Slim S. Attention les yeux…

Dans le cas qui nous préoccupe plus particulièrement on devrait écrire l’union fait le prix. « Blue Edition » derrière ce nom qui sent bon la douceur de vivre se cache l’Harley-Davidson la plus chère du monde. Tenez-vous bien 1,88 million de francs suisses soit environ 1,6 million d’euros. Pour ce prix la belle américaine se pare de bijoux et de pierres précieuses délivrées par le bijoutier Bucherer, spécialiste de la montre de luxe et de joaillerie, qui pour l’occasion s’est associé à Bündnerbike grand nom de la customisation moto. Chaque pièce de la Blue Edition a été créée, modelée et polie à la main spécifiquement pour ce modèle unique. Les jantes ont également été fabriquées sur mesure. Notons également que Le cadre complet est constitué d’une seule pièce, sans la moindre soudure.

harley-davidson-blue-edition

Ce gros « petit bijou »  est la première moto au monde à avoir un moteur éclairé de l’intérieur avec des  LED spéciales résistantes à la chaleur. La teinte profonde du bleu est obtenue grâce à une technique particulière: la moto a d’abord été plaquée en argent, puis six revêtements colorés ont été appliqués en utilisant une méthode tenue secrète. Autres particularités la Blue Edition est également le premier modèle sur lequel ont été montés un bijou et une montre précieuse, tous deux stockés dans deux coffres cachés à l’intérieur de la moto.  Il s’agit d’un solitaire « Heaven » avec un diamant de 5,40 carats, accompagné d’une  montre personnalisée Carl F. Bucherer déclinée du modèle Patravi Travel Tec II, dont le cadran comporte des éléments d’un moteur de moto. Mais si on voulait être plus complet les plus curieux pourront découvrir aussi 360 diamants et des vis plaqué en or dispersés.

En règle générale ce genre de produit flirte plaisamment avec le mauvais goût mais avouons que cette Blue Édition est une réussite parfaite en terme d’équilibre et de préciosité. Cette œuvre c’est le luxe démesuré pour un travail d’orfèvre à un prix hors la loi. Et pourquoi pas !

Tags : bijouBuchererBündnerbikeHARLEY DAVIDSONmoto
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse