close

TIKI POP : une oeuvre pour tous ceux qui veulent gouter au paradis

22

La culture Tiki ou «pop polynésienne», celle qui envahira l’Amérique du Nord durant presque une bonne vingtaine d’années, est disséquée de façon chirurgicale dans le moindre détail dans cette oeuvre douce comme le paradis.

Epais, lourd quasi biblique, TIKI POP se présente comme un mille feuilles de culture polynésienne grimé sur pratiquement 400 pages. œuvre obligatoire, s’il en est, pour tous les aficionados de cette culture. TIKI POP révèle comment le style Tiki a déferlé dans l’imaginaire populaire et imprégné le cinéma, la littérature et l’architecture, mais aussi la mode, la cuisine et la manière de boire.

2

L’auteur, Sven Kirsten, révèle sur chaque page l’appropriation de ce nouveau genre. Illustré par des centaines d’images, ce pavé paradisiaque raconte la formation de l’icône pop que fut le tiki, de ses débuts trépidants et passionnés à sa perte spectaculaire lorsque les consciences s’éveillent aux méfaits produits par la colonisation occidentale. Aujourd’hui, quelques lounges et restaurants Tiki subsistent. Mais ils sont rares et il faut savoir les trouver. Avec un peu de flair, il y a tout de même moyen de dénicher l’oasis de vos rêves…

TIKI POP « oeuvre référence »  est à la fois un régal pour les yeux, un morceau d’histoire culturelle et un hommage à une forme très particulière du paradis.

Tiki Pop. L’Amérique rêve son paradis polynésien

Auteur : Sven Kirsten

Relié, 24,8 x 32,4 cm, 384 pages

Prix : 39,99 €

Tags : Sven KirstenTikiTIKI POP
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse