close

Montre : l’Ambassade d’Herbelin

ambassade_herbelin
Totalement redessinée, la collection Ambassade Michel Herbelin crée la surprise avec un premier modèle automatique.

Une Ambassade qui vous délivre du temps au quotidien, vous en connaissez une ? Comme un privilège du sacré, l’horloger Michel Herbelin en a fait son sacerdoce.

L’Ambassade est, en ce qui nous concerne, le nouveau garde-temps de l’Atelier d’Horlogerie Française Michel Herbelin. Cette horloge d’inspiration rétro, la forme aux rondeurs charnues du boîtier, en acier brossé (41 mm), contrebalance l’esthétique contemporaine du cadran, de couleur bleu nuit. Simple et élégante au premier regard, puis au deuxième et au troisième, l’Ambassade reflète un juste équilibre entre tradition et modernité. Elle dispose d’atouts plus que raisonnables pour s’imposer comme un futur classique.

Le caractère rétro de cette Ambassade est rehaussé, pour une lecture du temps, par une typographie minimaliste de larges chiffres arabes et on appréciera à juste titre le guichet date subtilement placé à 6 heures. Notez que ce premier modèle à remontage automatique avec une réserve de marche de 38 heures a été dessiné, conçu, assemblé, réglé et contrôlé dans les ateliers Michel Herbelin ce qui lui confère un vrai gage de qualité et d’authenticité. Héritière d’un savoir-faire horloger français, cette montre offre cependant la précision d’un mouvement suisse de qualité (Sellita), qui allie fiabilité et robustesse.

ambassade

L’Ambassade d’Herbelin enlace votre poignet grâce à un bracelet de cuir marron façon croco qui achève de parfaire le style casual chic inaltérable de cette pièce horlogère.

Mieux qu’un ambassadeur, ce nouveau garde temps Michel Herbelin vous transforme en vrai corps diplomatique.

Prix de vente public conseillé : 690 €

Tags : AmbassadeHerbelinHORLOGEMONTRESellita
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse