close
gaumont_ambassade
Les Champs-Élysées, la plus célèbre avenue du monde, est orpheline d’une des plus renommées salles de cinéma de Paris. Pour le Gaumont Ambassade, c’était la dernière séquence, c’était la dernière séance et le rideau sur l’écran est tombé.

Il ne manquait plus que la présence de Monsieur Eddy devant le cinéma Gaumont Ambassade au 50 avenue des Champs-Elysées en ce triste 31 juillet 2016 pour qu’il entonne sa célèbre chanson « la dernière séance » par ces tristes paroles… Bye Bye les héros que j’aimais, l’entracte es terminé, Bye Bye rendez-vous à jamais, mes chocolats glacés, glacés.

Après plus de 57 ans d’existence, le célèbre cinéma Gaumont Ambassade des « Champs » a fermé définitivement ses portes. Un dernier cri de « Tarzan » de David Yates a achevé l’existence d’un complexe de 7 salles pouvant rassembler plus de 1 500 cinéphiles. «Standards de qualité, de confort et d’accessibilité » non atteints, notamment en matière d’accueil des personnes handicapées, sont les raison invoquées pour la clôture de cette célèbre salle. La Gaumont ajoute que le manque d’espace du hall et des salles, non adaptées aux personnes à mobilité réduite, ne permet pas une restructuration de ce cinéma.

Ce cinéma fut initialement inauguré en 1959 avec en ouverture la projection du film Le Chemin des écoliers, avec Françoise Arnoult, Bourvil, Alain Delon et Lino Ventura.

CHEMINDESECOLIERS()
Le Chemin des écoliers

L’avenue des Champs-Élysées, artère pour cinéphiles, plus d’une vingtaine de salles se côtoyaient il y a encore quelques années, rend aujourd’hui une copie de 4 salles obscures. Pas mal pour un lieu de cette envergure.

Le 50 avenue des Champs-Elysées va transformer cette salle de cinéma, dans un premier temps, en un magasin éphémère J. M. Weston, le chausseur de luxe français. Probablement que le grand blond avec une chaussure noire fera quelques apparitions. Alors soyez vigilant !

Tags : Alain Delon et Lino VenturaBourvilcinémaFrançoise ArnoulGaumont Ambassadehamps ÉlyséesTarzanWeston
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse