close
David Bowie
David Bowie, qui nous a quitté en début d’année, s’expose à Cuneo en Italie grâce aux clichés réalisés par l’artiste japonais Masayoshi Sukita.

Dès le 4 septembre 2016, le Wall of Sound Gallery di Alba à Cuneo en Italie va rendre un hommage solennel à David Bowie. Sous l’intitulé «Heroes – Bowie – Sukita» cette galerie exposera une quarantaine de photos exécutées par le célèbre photographe japonais Masayoshi Sukita, le même qui avait réalisé et signé la couverture historique de l’album Heroes. Autant dire que Sukita avait trouvé en 1972 sa muse idéale. Le photographe japonais concevra plus tard les couvertures d’autres albums dont Tin Machine et The Next Day.

«Heroes – Bowie – Sukita» traduit une collaboration de 40 ans sans faille et pleine de créativité entre l’artiste et le photographe. Les clichés exposés sont une série de portraits réalisés à Londres en 1972 et à New York en 1973. D’autres prises au Japon ainsi que des photos ô combien iconiques seront présentes à cette exposition.

Pour les vrais fans de Bowie et du photographe, sachez que Masayoshi Sukita sera présent pour assister à l’inauguration le 4 septembre à partir de 15h dans la nouvelle salle Beppe Fenoglio. Probablement que l’artiste japonais livrera quelques anecdotes à propos de cette célèbre série de photos.

D_BOWIE

David Bowie qui nous a quitté le 10 janvier 2016 continue d’être célébré par des générations entières de groupes et d’artistes de tout horizon. Si la ville de Cuneo, qui se situe à 120 kilomètres de Nice, a un riche patrimoine culturel, elle vaut aussi le détour par l’exposition «Heroes – Bowie – Sukita». Alors à tout de suite David !

Dav_Bowie

«Heroes – Bowie – Sukita» du 4 septembre au 9 octobre 2016 au Wall of Sound Gallery di Alba à Cuneo – Italie.

 

Tags : Beppe FenoglioDavid BowieMasayoshi SukitaphotoWall of Sound Gallery
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse