close
Capture d’écran 2016-07-24 à 19.07.49
L’immense Paul Newman, une des plus grandes icônes du cinéma américain, marquera de son empreinte le concours d’élégance de Pebble Beach, en Californie qui se déroulera les 20 et 21 août prochains.

C’est bien loin de son art que « le plus sauvage d’entre tous  » marquera de son souvenir ce rendez-vous californien qui aura comme point d’orgue une vente aux enchères comprenant un exceptionnel plateau de Porsche avec notamment le modèle 935 piloté aux 24 Heures du Mans 1979 par Monsieur Paul Newman himself.

Outre le cinéma et ses engagements pour des œuvres caritatives, la star aux yeux bleus est un passionné de sport automobile. En parallèle à sa carrière au cinéma, l’acteur entamera un second métier, cette fois-ci sur 4 roues et notamment en compétition.

Pilote émérite, Paul Newman ne joue pas les figurants. La preuve : en juin 1979, alors âgé de 54 ans, il se hissa pour une première participation avec une Porsche 935 (catégorie IMSA) sur la 2ème marche du podium des 24 Heures du Mans, avec l’équipage Rolf Stommelen et Dick Barbour.

Cette Porsche 935, appartenant à Dick Barbour, remporta également les 24 Heures de Daytona en 1981 ainsi que les 12 Heures de Sebring en 1983.

la_porsche_935_paul_newman

Aujourd’hui, elle est à l’honneur en figurant dans le catalogue de la célèbre vente aux enchères organisée par Gooding & Company de Pebble Beach. A cette occasion, l’auto retrouvera sa couleur d’origine « Hawaiian Tropic » c’est-à-dire celle de la victoire de 1979. Pour vous asseoir sur le siège de cette légendaire 935, il faudra vous alléger d’un montant oscillant entre 4,5 et 5,5 millions de dollars. Une bagatelle quoi !

Le concours d’élégance de Pebble Beach qui ne dérogera pas à la règle en proposant les plus belles voitures de collection du monde aura certainement une pensée légitime pour Monsieur Paul Newman.

Tags : 24 Heures du MansDick BarbourPaul NewmanPebble BeachPorsche 935Rolf Stommelen
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse