close

Premières images du documentaire sur les Beatles par Ron Howard

Beatles
Ron Howard, notamment réalisateur de Da Vinci Code, revient avec Eight Days a Week : The Touring Years, un documentaire sur les premières années de la carrière des Beatles.

Existe t-il aujourd’hui un sujet aussi inépuisable que celui des Beatles ? Si vous êtes de passage aux Etats-Unis à la mi-septembre, vous aurez le privilège de voir en avant première le film  Eight Days a Week : The Touring Years, de Ron Howard. C’est exactement  le 16 septembre prochain que sortira sur les écrans américains la dernière réalisation du cinéaste oscarisé pour Un homme d’exception, consacrée aux Beatles. Le film porte sur les premières années de la carrière des Fab Four, de leurs débuts au Cavern Club de Liverpool en 1961 jusqu’à leur dernier concert à San Francisco en 1966.

Traité sous forme de documentaire, le film aux images d’archives très rares et pour certaines exclusives s’intéressera au lien indéfectible qui liait John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr au début des années 1960, et qui les a menés à devenir le plus grand groupe musical au monde.

Avant d’entreprendre ce documentaire, Ron Howard et le producteur Brian Grazer ont obtenu l’accord et la collaboration de Paul McCartney et de Ringo Starr, de même que d’Olivia Harrison et de Yoko Ono, les veuves de George Harrison et de John Lennon.

On connaît le talent de réalisateur de celui qui fut Richie Cunningham, le héros de la série culte des années 1970 Happy Days. Alors à n’en pas douter, le traitement apporté à ce documentaire sera à la hauteur du célèbre groupe britannique.

Tags : BeatlesBrian GrazerOlivia HarrisonPaul McCartneyRingo Starrron howardYoko On
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse