close
Lamborghini-Miura-
Ferruccio Lamborghini, l’autre sorcier italien de l’automobile, aurait sûrement été très heureux de découvrir ce nouveau musée automobile tout à la gloire des ses célèbres voitures.

Le museo Lamborghini qui avait ouvert ses portes pour la première fois en 2001 vient de subir une nouvelle cure de rénovation. Les 50 ans de la Miura ont été un bon prétexte pour son patron Stefano Domenicali d’inaugurer une nouvelle fois cet antre du constructeur transalpin basé dans son quartier général de Sant’Agata Bolognese dans la banlieue de Bologne (Italie).

Le musée a été entièrement revu afin de créer une expérience et une atmosphère authentique autour de sa collection historique. On remarquera une nouvelle disposition des modèles liée à une nouvelle décoration, avec la présence au départ de la visite d’une GT 350 de 1963 et d’une Miura. C’est un sans faute ! On est déjà immergé dans le grand bain. La suite permet d’admirer l’évolution du style des modèles de la marque au fil des générations. Le musée est divisé en plusieurs secteurs dont celui dédié aux moteurs les plus emblématiques ainsi qu’aux évolutions technologiques de la marque au taureau.

Rien n’est laissé au hasard, puisqu’on célèbre cette année les 50 ans de la Miura largement représentée au côté des Huracan, Aventador et autres pièces marquantes de l’histoire de Lamborghini comme la Diablo P140 (quatre roues motrices), l’Asterion (modème Hybride) et autre Sesto Elemento (carrosserie en carbone).

Grande nouveauté pour les heureux visiteurs : la mise à disposition d’outils multimédia permettant désormais d’en savoir plus sur les belles pièces exposées.

Informations pratiques
Le museo Lamborghini est ouvert aux visiteurs de 10 heures à 17 heures, du lundi au samedi. Une réservation est nécessaire si vous souhaitez visiter les lignes de montage de modèles actuels.
Adresse : Via Modena, 12, 40019 Sant’Agata Bolognese, BO, Italie
Téléphone : +39 051 681 7611

Tags : Ferruccio LamborghiniGT 350Miuramuseo LamborghiniVOITURE
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse