close
FC
La manufacture suisse de montres Frédérique Constant renforce sa présence dans le monde de la course automobile en devenant cette année le sponsor exclusif et le chronométreur officiel du célèbre Rallye Pékin Paris. On se souvient que la manufacture horlogère suisse avait déjà officié sur la même épreuve en 2010.

Frédérique Constant s’implique depuis de nombreuses années dans l’univers des sports automobiles, avec une préférence particulière pour les rallyes de véhicules d’époque. La Maison est, en effet, un partenaire de longue date du célèbre constructeur automobile Austin Healey.

Ce célèbre Rallye accueillera 109 concurrents et autant de voitures d’époque qui entameront leur course le dimanche 12 juin de la Grande Muraille de Chine. Ils devront avaler 13 000 km sur 35 jours en traversant des paysages à couper le souffle. Ils sillonneront des régions aventureuses de Mongolie, du désert de Gobi, de Russie, de Biélorussie et de la Pologne avant d’achever leur périple en Europe de l’Ouest. Enfin, ils atteindront la célèbre place Vendôme à Paris le dimanche 17 juillet, où ils seront accueillis par la prestigieuse boutique parisienne Bucherer et la marque Frédérique Constant.

La passion pour les voitures d’époque qui anime la manufacture horlogère, de Plan-les-Ouates, dans le canton de Genève, n’est plus une révélation mais bien une confirmation. Les personnes qui entretiennent cet amour de la tradition, de l’art, du design, de la performance et de la technologie ressemblent à s’y méprendre aux amateurs éclairés d’horlogerie.

Les heureux vainqueurs, le pilote et le copilote, de cette 6ème édition du Rallye Pékin Paris se verront remettre une montre créée en édition limitée par Frédérique Constant qui rend hommage à cette exceptionnelle course automobile.

Sur mon agenda je note : absent le dimanche 17 juillet – because : arrivée du Rallye Pékin Paris.

Tags : Austin-HealeyFrédérique Constantrallye Pekin ParisVOITURE
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse