close
basquiat
Une oeuvre à quatre mains signée Basquiat et Warhol, appartenant à Elton John,  sera mise aux enchères à Paris.

Récemment, amonine.com annonçait la présence de Sir Elton John au casting du film Kingsman 2 et quelques jours avant, on annonçait la vente d’une œuvre de Jean-Michel Basquiat à un prix record. Aujourd’hui, ces deux artistes sont au centre de l’actualité par le biais d’une vente aux enchères qui se déroulera le 7 juin au soir au Sotheby’s à Paris. En effet, Elton John vendra aux enchères un tableau à quatre mains de Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol datant de 1985. Qui a dit que le hasard n’existait pas ? Hasard de l’actualité…

Cette œuvre intitulée « Untitled, 1984-1985 » marque la rencontre de deux monstres sacrés de l’art contemporain. Leur première rencontre eut lieu dans un café à Manhattan. Le jeune artiste ose interpeller Warhol assis à une table voisine afin de lui proposer une de ses créations. Le roi du Pop Art, emballé par son audace, acquiert son œuvre.

«C’était comme une espèce de mariage fou, le drôle de couple du monde de l’art. Leur relation était symbiotique. Jean-Michel pensait qu’il avait besoin de la célébrité d’Andy, et Andy croyait avoir besoin du sang neuf de Jean-Michel qui lui renvoyait une image de révolte», déclare Ronnie Cutrone, l’assistant de Warhol à la Factory.

 Grand amateur d’art contemporain, Elton John a rencontré de nombreuses fois l’inventeur du Pop Art et a fait l’acquisition de plusieurs de ses œuvres.

« Untitled, 1984-1985 » est estimée entre 700.000 et 1 million d’euros. A ce prix-là, vous avez deux artistes uniques pour le prix d’un. A bien y regarder, ce n’est pas si cher !

Tags : 1984-1985elton JohnFactorypop artUntitledWarhol
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse