close
Tudor_1
TUDOR, nouveau partenaire du Festival Wheels and Waves qui se déroulera à Biarritz du 8 au 12 juin 2016.

Du 8 au 12 juin 2016, Biarritz sera de nouveau la capitale de l’inspiration, du souffle et de l’esprit où se communieront la moto d’exception, la musique, le skate et le surf. L’événement qui rassemble les dernières préparations à la mode et diverses œuvres d’art en relation avec le monde de la moto est un vrai concentré cultuel autour d’influences qui a réuni l’an dernier plus de 10 000 visiteurs. Un vrai plaisir pour les yeux que le succès grandissant et l’écho mondial ne démentiront pas. Oui mondial, car durant cette période, la station balnéaire chère à la princesse Eugénie, accueille plusieurs milliers de motos de collection, venues du monde entier.

W&W

Aujourd’hui, ce festival qui attire de belles marques en tant que partenaires comme BMW, Harley-Davidson, Deus, Triumph, Edwin, Indian, Michelin, accueillera la manufacture de montres Tudor pour cette 5ème édition des Wheels and Waves. C’est un rapprochement inattendu de deux entités aux identités fortes et aux valeurs d’authenticité, de savoir-faire et de passion communes. Tudor mettra en scène ses emblématiques modèles Black Bay au sein d’un espace dédié au cœur du village ou l’on pourra notamment découvrir une exposition de photos et une animation surprise dans un univers moto-horloger. Cette année, le public pourra assister à la compétition de Flat Track à l’hippodrome de San Sebastian Lasarte le mercredi 8 juin pour laquelle les vainqueurs de la course recevront une montre du manufacturier. Alors, il ne me reste plus qu’à m’inscrire à cette course de Flat Track !

Comme d’hab, sur votre agenda – absent du 8 au 12 juin 2016 – because Festival Wheels and Waves à Biarritz.

Le programme Wheels and Waves 2016

Crédit photo de Une : LES RHABILLEURS

Tags : BiarritzBlack BayBmwDeusFlat TrackHARLEY DAVIDSONmotoTriumphWheels and Waves
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse