close
rocheteau
Tous les footballeurs stéphanois qui ont creusé le sillon légendaire de l’équipe de Saint-Etienne en 1976 seront réunis le 12 mai prochain pour célébrer une épopée qui est entrée dans les livres d’histoire… du foot !

Pas un joueur ne manquera à l’appel ; non rien à voir avec le 18 juin. C’est l’appel du 12 mai, ou plutôt le rappel !

Le 12 mai 1976, la France entière retient son souffle pendant plus de 90 minutes. Les Verts de Rocheteau, Curkovic, Janvion, Piazza, Bathenay, Santini, P. Revelli, H. Revelli… disputaient la finale de la Coupe des clubs champions européens à Glasgow dans un stade en ébullition face à un Bayern Munich impitoyable. Tout est vert en ce mercredi 12 mai : la pelouse, les tribunes, le ciel aussi. Toute la journée, plus d’une centaine d’avions l’ont sillonné, chargés de supporters. Un authentique pont aérien entre la France et l’Écosse. Ce soir-là, il y a 54.600 spectateurs contre le Bayern et pour Saint-Etienne, sans compter les 20 millions de téléspectateurs français.

Des bouts de bois qui brisent net l’épopée verte

Défaits par la plus courte des marges, le paradoxe fait que les verts de Saint-Etienne entrent dans légende grâce un parcours digne d’une épopée romaine et une finale, dont on retiendra que les poteaux étaient carrés… Jamais des poteaux n’ont fait autant parler d’eux pendant 40 ans ! Ça fait beaucoup n’est-ce pas ? Je ne vais pas refaire le match mais juste un rappel : Dominique Bathenay envoie la balle pleine barre « carrée » et quelques minutes plus tard, c’est au tour de Jacques Santini d’envoyer le ballon de la tête sur ces même maudits montants. Mais à la fin, c’est toujours les allemands qui gagnent !

Saint-Etienne-

Cela étant, la légende ne s’est pas créée sur cette finale car au préalable, il fallait y arriver à cette ultime étape, match après match, combat après combat. Il y a eu Copenhague, les Glasgow Rangers, le Dynamo Kiev, le PSV Eindhoven et le Bayern de Munich. Les français poussent, les stéphanois séduisent toute une nation. La France est Verte !

Une déception vite oubliée. Le lendemain, les Verts défilent devant une foule hystérique sur l’avenue des Champs-Élysées. Parce que quelque part, pour le public français, les verts n’ont pas vraiment perdu.

Tags : BathenayBayern MunichCOUPE DES CLUBS CHAMPIONS 1976Curkovicfinalefootle PSV Eindhovenrocheteausaint étienne
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse