close
gabin
Il est toujours temps de découvrir Jean Gabin. Vous en avez de la chance, car en organisant une magnifique rétrospective sur l’acteur français, la cinémathèque française s’en charge pour vous jusqu’au 30 mai 2016.

Avant de rentrer dans le sujet Gabin et sa rétro, mes doigts me brulent pour écrire ce qui suit : « Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c’est favoriser la réussite des médiocres ». Voilà, tout est dit, dans la bouche du Dab. Gabin annonce la couleur dans le cave se rebiffe (1962), un peu aidé tout de même par l’excellent Michel Audiard. « Le Dab, rien qu’en entendant son blaze j’enlève mon chapeau ». Ces morceaux de dialogues définissent à mes yeux une particule élémentaire de ce prodigieux acteur.

un-singe-en-hiver

Au compteur, Gabin compte un peu plus de 95 films. Cette gueule du cinéma français est aujourd’hui un passage obligé pour ceux qui souhaitent connaître celui qui sera porté comme modèle par les acteurs de la Nouvelle Vague et celui qui donne la réplique à des petits jeunes comme Belmondo, Bardot ou Delon.

« J’ai assez vite compris qu’avec la gueule que j’avais, il valait mieux que j’en fasse le moins possible (…), je savais qu’avec ma tronche « bosselée », même bien éclairée, ça pèserait son poids sur l’écran. » 

Gabin, c’est une histoire de notre cinéma français qui a fait la grande histoire du cinéma tout court ! Alors on se dépêche !

Au programme, durant plus de deux mois, une cinquantaine de films projetés nous remémorent le jeu d’acteur de Jean Gabin.

Cycle Jean Gabin à la Cinémathèque française
Du 16 mars au 30 mai 2016
Billet unique : conférence + film

Plein tarif : 6.5 € – tarif réduit : 5.5 € –  accès libre avec le Libre Pass

Tags : BardotBelmondocinémacinémathèquefilmgabinRÉTROSPECTIVE JEAN GABIN
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse