close

"The Rise of David Bowie" un ouvrage unique – époque Ziggy Stardust

david_bowie_-635×417
Après les livres sur les Beatles, Elvis Presley et les Rolling Stones, voici un nouveau livre qui célèbre une période courte et intense mais mémorable dans la carrière de David Bowie,  époque Ziggy Stardust,  devant l’objectif de Mick Rock.

david_bowie_

Vous pensez avoir tout vu à propos d’une des stars les plus étranges des années 70 ! Alors si c’est le cas, c’est que vos mains caressent le magnifique ouvrage  The Rise of David Bowie  signé par Mick Rock ou plutôt « photographié » par Mick Rock.

Le photographe londonien est un proche de Bowie, lié étroitement avec lui tant sur le plan artistique qu’en amitié. Durant la période 72/73, alors que Bowie diffuse son 5ème album révolutionnaire, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, Mick Rock deviendra le photographe attitré de la star et s’immergera dans son cercle intime.

Photo Mick Rock
Photo Mick Rock

The Rise of David Bowie  est unes édition collector limitée à 1772 exemplaires qui regorge pour une grande partie de clichés souvent inédits. L’œuvre de 310 pages, signée par David Bowie lui-même et Mick Rock réunit une multitude de photos de scènes, de coulisses, de portraits intimes et apporte un éclairage supplémentaire sur la vie de cette icône durant cette période.

The Rise of David Bowie qui s’ouvre par une couverture en 3D rend un hommage appuyé à un personnage unique qui a largement contribué à l’invention du glam rock. Cette nouvelle édition complètera facilement une bibliothèque « rock » déjà bien garnie.

Mick Rock. The Rise of David Bowie, 1972–1973

Mick Rock, Barney Hoskyns, Michael Bracewell
Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 44 cm, 310 pages
ISBN 978-3-8365-4905-9
Édition Taschen

Prix : 500 €

Nouveau prix 2016 : 750 €

Tags : David BowieMick RockThe Rise of David Bowie
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse