close

Interview : Mais qui est Elsa McCallister ?

Elsa_2-459×456
La dernière fois que j’ai rencontré Elsa McCallister, c’était au Bus Palladium à Paris rue Fontaine où elle officiait en qualité d’assistante de direction artistique Depuis, elle est partie quelques mois à Los Angeles, sa ville préférée. Rencontre avec un oiseau de la nuit qui a probablement pris son envol… Depuis ?

Elsa McCallister, si vous deviez vous présenter ?

C’est compliqué comme question. J’ai 27 ans, je suis née à Châteauroux et j’ai grandi à Clermont-Ferrand. J’adore voyager, l’art m’intéresse particulièrement notamment la musique. C’est la raison pour laquelle j’ai travaillé au Bus Palladium. J’aurai beaucoup aimé être musicienne. J’essaie même d’apprendre à jouer du piano. Je dessine depuis mon enfance. D’ailleurs, mon père est artiste peintre. Les créatifs et la création me plaisent beaucoup. Je ne connais pas beaucoup d’artistes et ce manque me créé une frustration. J’ai le sentiment d’être une personne éphémère. Je m’ennuie assez rapidement et j’ai toujours besoin d’avoir un projet en route.

J’ai toujours voulu faire des métiers créatifs, dans l’Art, comme styliste, photographe, de la réal, mais mon père étant lui même artiste peintre préférait que je fasse des études plus « sérieuses », car il sait à quel point ces métiers sont difficiles. Du coup, j’ai validé mon IUP Management Communication Marketing et je suis partie 3 mois en Biélorussie, mon premier voyage à l’étranger. Je me suis rendu compte que c’est grâce aux voyages que l’on peut s’ouvrir l’esprit. Je suis un peu l’outsider de ma famille, c’est pourquoi j’aime autant voyager, eux étant plus casaniers.

Peinture Elsa McCallister
Peinture Elsa McCallister

Quelle est votre actualité ?

Justement, j’ai arrêté le monde de la nuit pour pouvoir me consacrer à un métier de jour, on a le projet familiale d’ouvrir une galerie d’Art/Salon de Thé patisserie car ma soeur est patissière à Charroux, un village classé très touristique. J’attends en fait des échanges plus concrets et plus vrais. C’est pour cela que j’arrête le monde de la nuit même si cela a été très amusant pendant 3 ans. C’était en plus très fatigant. J’aime l’événementiel et je referai sans doute des évènements ou autres…

Quelle était votre fonction précise au Bus Palladium ?

Quand j’ai débarqué à Paris, mon seul contact c’était Nicolas Ullmann sans savoir qu’il était aussi populaire. En fait, on s’est rencontré grâce à des amis communs de Los Angeles. Il m’avait demandé de le contacter au cas où je m’installerai à Paris. Le premier jour de notre rencontre à Paris, il m’a invité à l’anniversaire de Marco Prince où j’ai pu rencontrer la talentueuse Julie Bargeton. C’est là que j’ai compris qu’il connaissait beaucoup de monde. Il m’avait parlé des « Kararockés » au Bus Palladium. C’est comme cela que j’ai fait mes premiers pas au Bus. J’adore le rock ‘n’ roll . J’ai proposé un premier concept de soirée qui était en fait la galerie éphémère, première soirée que j’ai organisée au Bus Palladium ; De mémoire, c’était un 18 juillet. J’ai eu la confiance totale de la Direction alors qu’elle me connaissait à peine.

J’ai donc transformé le Bus le temps d’un soir en galerie d’art avec plein d’artistes comme des photographes comme Nicolas Auproux, ou de l’architecture florale avec IKEBANART et des peintres comme François Lassere. Grâce à cet événement, le bus qui devait fermer ce mercredi à minuit l’a fait à 3 heures du matin. Une réussite totale tant pour la Direction que pour le public. Mes événements marchaient bien donc on m’a proposé de faire RP (relations publiques) pour ensuite finir par l’assistante de Cyril Bodin, le Directeur Artistique. Le Bus Palladium qui a d’ailleurs le meilleur physio et le plus Rock’n Roll de Paris: Daniel Le Corse.

Peinture Elsa McCallister
Peinture Elsa McCallister

Aujourd’hui on vous voit énormément sur les réseaux sociaux ?

J’aime profondément les gens, j’adore les échanges et pour moi, les réseaux sociaux c’est cela, partager des idées. Je m’ouvre à d’autres choses. Je retravaille mon Facebook en déposant des documentaires, des articles, en posant des questions afin de faire réfléchir les gens. Exemples de sujets : La malbouffe, la pollution, Edouard Snowden qui est un héros et m’a donné envie de m’intéresser aux vraies informations, le darknet ce qui se passe derrière. En fait, j’ai envie de connaître la vérité, ce que les médias ne disent pas toujours.

On connaît votre passion pour la peinture. Exposez-vous vos œuvres ?

Malheureusement je n’ai pas trop le temps de m’occuper de moi mais je compte le faire. Cette passion est trop importante dans ma vie pour qu’elle ne reste qu’un hobby. J’aimerai avoir l’occasion de le faire. Déjà je teste mes œuvres auprès de certaines personnes pour connaître leur sentiment sur mon travail. Mes peintures vont prendre un autre virage par rapport à toute la documentation que je me fournis actuellement. Je suis très curieuse de nature, ce qui fait que je vais m’intéresser à beaucoup de choses et cela va m’inspirer pour essayer de faire passer des idées.

Quel est votre peintre préféré ?

En fait, j’ai toujours aimé la peinture sans trop m’intéresser aux artistes. J’ai commencé à faire des carrés sur mes peintures. On m’a parlé de Mondrian. J’aimeMark Rothko. Il y a le mouvement de Stijl avec Mondrian et Theo Van Doesburg que j’adore. Dernièrement, j’ai vu un documentaire à propos d’une artiste fascinante , Marina Abramovic.

Peinture Elsa McCallister
Peinture Elsa McCallister

Quel homme admirez-vous ?

Edward Snowden est pour moi le héros des temps modernes. Une confidence : J’ai du mal à admirer les hommes de pouvoir. souvent le pouvoir s’accompagne d’hommes de l’ombre qui manipulent assez facilement tout le monde, souvent à cause de l’argent

Quelle femme admirez-vous ?

Simone Veil pour tout ce qu’elle a fait pour les femmes. Je pense également à la peintre Frida Kahlo, très courageuse et qui a assumé son côté masculin.

Peinture Elsa McCallister
Peinture Elsa McCallister

Un défaut que vous aimeriez avoir ?

Drôle de question. J’en ai déjà beaucoup. En fait, j’aimerais être plus naïve qu’actuellement car je m’aperçois que lorsqu’on est naïf, on vit bien, on est heureux, on ne se rend pas compte de ce qui se passe autour de nous. Aujourd’hui, plus j’avance dans la vie, plus je découvre des choses et cela me rend triste en fait. Je m’efforce de pouvoir garder un côté naïf car j’ai envie de l’être et de pouvoir continuer de faire confiance en l’être humain, mais j’avoue que cela devient de plus en plus difficile.

Une qualité que vous ne souhaiteriez pas posséder ?

Je pense être trop cool, je fais trop confiance. J’aimerai donc être un peu plus dure. Je suis trop souvent déçue. Cela dit, je n’arriverai jamais à perdre mon sourire.

Mademoiselle McCallister
Mademoiselle McCallister

Une dernière pour la route : si vous deviez donner un coup de pouce à quelqu’un ?

Junior Rodriguez, un musicien hippie moderne très talentueux et créatif qui est parti de rien. Il a été le batteur de Dick Rivers. Aujourd’hui, il travaille aux Etats Unis et est produit par Dave Grohl . Son parcours est admirable.

Et juste un dernier mot « Inspirez vous de tout et n’oubliez pas d’user de la créativité dans votre vie quotidienne. C’est très important »

Site Elsa McCallister: http://www.madmoiselle.webs.com

Page Facebook

 

Tags : BUS PALLADIUMElsa McCallisterInterviewNicolas Ullmann
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

1 commentaire

Ajouter une réponse