close
la-la-me-0903-guldstrand-obit2-jpg-20150907-635×357
Monsieur Vintage rend un vibrant hommage à Dick Guldstrand. Celui qu’on appelait « Monsieur Corvette » est décédé le 2 septembre 2015 à l’âge de 87 ans à son domicile de North Hollywood.

Mais qui se cache derrière ce nom pas toujours facile à prononcer ? Dick Guldstrand, grand pilote émérite plus connu sous le nom de « Monsieur Corvette ».

Celui qui a marqué l’histoire de la Corvette a participé aux 24 Heures du Mans en 1967. Lui et son équipe étaient devenus les favoris d’une foule en délire et acquise à leur cause. Le Team de Guldstrand dû abandonner, au grand dam des spectateurs, après 13 heures de course. Une bielle cassée a scellé leur sort. Dick Guldstrand a participé et gagné de nombreuses compétitions automobiles. Il a remporté trois championnats sur la côte Pacifique de 1963 à 1965 puis, en classe GT les 24 heures de Daytona en 1966.

En 1968, il a ouvert Guldstrand Engineering à Culver City, où il travaillait pour une clientèle internationale. On pouvait y croiser notamment James Garner, Bruce Springsteen, Nicolas Cage et Arnold Schwarzenegger. Grand « sorcier » des Corvettes de compétition, il a collaboré à des développements qui ont largement contribué à la légende de ce modèle mythique. Il n’était pas rare de lire que le synonyme de Corvette de course était… Dick Guldstrand !  Considéré comme un véritable génie, il était devenu une véritable idole.

En 1999, il a été intronisé au Musée National Corvette à Bowling Green, dans le Kentucky. C’est lui qui disait   » la différence entre une catastrophe et une aventure, c’est l’attitude. » Il n’en fallait pas moins pour construire l’histoire d’un homme qui dédia sa vie à l’automobile.

Crédit photo de Une : flickr.com

Tags : automobilechevrolet Corvettecourse automobileDick GuldstrandM. CorvetteMonsieur Corvette
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse