close
warhol_polaroids_1267-378×456
Warhol documente sa vie en photographiant son quotidien avec un Polaroid. « La photo me permet de me rappeler où j’étais à chaque minute. C’est pourquoi je prends des photos. C’est un journal visuel ».

warhol_polaroids_1267

Warhol…Polaroid… deux noms qui sonnent bien l’univers pop et vintage. Alors, qu’en est-il lorsque l’auteur Reuel Golden s’entiche à publier un ouvrage conçu en collaboration avec la Andy Warhol Foundation ? Le pape du pop art était un fervent utilisateur d’appareil Polaroid. Il « shootait » et ce pendant presque 30 ans, tout ce qui constituait son petit monde en passant par ses amis, des célébrités, des mécènes et même des inconnus.

On imagine aisément la collection de photos créée au fil du temps, on évoque un volume de plusieurs milliers . Les 560 pages de « Andy Warhol. Polaroids » rassemblent des centaines de ces instantanés pour la plupart inédits. Des portraits de figures mythiques du 7ème art comme Jack Nicholson et Alfred Hitchcock côtoient d’autres visages célèbres comme Lou Reed, Mick Jagger, Grace Jones (portrait en couverture), Debby Harry de Blondie, Yves Saint Laurent, Davis Hockney, Dali et également les boîtes à soupe si emblématiques de l’artiste.

Bien avant Instagram et tous les autres filtres que proposent certaines applications pour Smartphone, on a le sentiment que le travail de Warhol fait figure de précurseur pour ne pas dire avant-gardiste à tous ces laboratoires d’images et de réseaux sociaux qui prédominent la communication d’aujourd’hui.

Cet ouvrage est « un indispensable » pour ceux qui souhaitent connaître et saisir l’univers de Warhol.

ANDY WARHOL.POLAROIDS

Reuel GOLDEN – préface de Richard WOODWARD

Éditions TASCHEN

27*34 cm 560 pages

74,99 €

Tags : Andy WarholANDY WARHOL.POLAROIDSPolaroidReuel GOLDENRichard WOODWARDTASCHEN
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse