close

Shelby lance une édition limitée de sa Cobra Daytona Coupé

50th-shelby-daytona-2-635×424
Heureux seront les futurs propriétaires de la nouvelle Shelby Daytona Coupé. Afin de fêter les 50 ans de sa victoire dans le championnat du monde FIA, le constructeur américain, Shelby American, propose une réédition de ce modèle légendaire.

50th-shelby-daytona-2

« La Shelby Cobra Daytona Coupé a permis à une petite équipe américaine de battre un géant des circuits » explique Joe Conway, PDG de Carroll Shelby International et de Shelby American. « Tenace, l’écurie a dépêché six Cobra Coupé contre le mastodonte Ferrari, remportant le Championnat du monde des constructeurs FIA le 4 juillet 1965 » poursuit-il.

Développé sur un châssis tubulaire identique au modèle d’origine, le Shelby Daytona Coupé 50th Anniversary sera proposé en deux qualités de carrosserie : l’une en fibre de verre et l’autre en aluminium, sachant que pour une réédition, l’adoption d’une carrosserie alu est une grande première pour le constructeur américain.

50th-shelby-daytona-4

Tout y est… où presque. Les futurs propriétaires qui seront au nombre de 50, série limitée oblige, devront sortir la bagatelle de 179 995 $ pour le modèle en fibre de verre et 349 995 $ pour la version alu. Jusqu’ici tout va bien… Si le véhicule est équipé de suspensions, d’un volant, de sièges en cuir Sheby, de freins Wilwood, de jantes 15 pouces, de la  climatisation, de vitres électriques et de la direction assistée … tout ce dont on a besoin pour circuler, il faudra, à ce prix-là, faire abstraction du groupe moteur. Shelby American réitère l’opération qui lui avait réussi avec l’édition précédente : la Shelby Cobra 427 50th Anniversary dont les  50 modèles livrés sans moteur sont partis en seulement 48 heures. Shelby American propose de se tourner vers un revendeur agréé pour y installer un bloc alu 289 « cubic inch » de Shelby Engine Company – Prix en sus évidemment !

Tags : Cobra Daytona CoupéShelbyShelby AmericanVOITURE
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse