close

MAURICE RENOMA S’EXPOSE À LA GALERIE PELTIER

RENOMA-PELTIER-INVIT-RECTO-326×456
Alors qu’on l’avait quitté dans sa boutique de la rue de la Pompe à Paris transformée pour l’occasion en une galerie présentant un univers photographique et fantasmagorique rendant hommage au célèbre Chelsea Hôtel de New York, Maurice Renoma se déplace mi-septembre dans le centre de Paris pour une nouvelle aventure propre à son univers.

RENOMA-PELTIER (INVIT RECTO)

Du 18 septembre au 24 octobre, Maurice Renoma change de quartier puisqu’il les prendra à la Galerie Patrice Peltier au 35 rue Guénégaud à Paris . « L’enfant terrible » s’appropriera les lieux afin d’y présenter ses œuvres définissant son parcours photographique qu’on qualifierait aisément d’académique, psychédélique et graphique.

RENOMA-
conception graphique Maurice Renoma

Libre, vrai, intriguant et probablement un peu «barré», Maurice Renoma se veut en marge de la société. Ces photos expriment quelque chose de discordant, d’ambiguë, allant parfois jusqu’à l’absurde. Il puise son inspiration dans les contre-cultures et les rencontre libres et indécentes. Une liberté qui s’explique par une formation autodidacte et une progression en marge des courants dominant le monde de l’art.

70X70CM-RENOMA-756
© Maurice Renoma

Monsieur Vintage a pris le parti de suivre là ou il ira celui qui se définit comme un « modographe », du moins jusqu’où on pourra ! Car cette figure de la mode qui a une passion pour la photographie et l’image révèle une imagination éclectique, une personnalité unique et insatiable.

La photo de Maurice Renoma c’est la vie romanesque, belle, divertissante, même si parfois elle est obscure ! La vie quoi !

Maurice Renoma à la galerie Patrice Peltier

35 rue Guénégaud 75006 Paris

Du 18 septembre au 24 octobre – Du mardi au samedi de 11h à 19h

Tags : galerie Patrice PeltierMaurice Renomaphoto
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse