close

CONVERSE : LA Chuck Taylor All Star subit un lifting

converse-2-619×456
Historique : l’emblématique Chuck Taylor All Star subit sa première retouche depuis 1917, année de sa  création.

converse 2

Gros tremblement de terre chez Converse. Il aura fallu attendre presque 100 ans pour que la célèbre marque américaine daigne retoucher sa célèbre Chuck Taylor All Star.

Comme dit le vieil adage « on ne change pas une équipe qui gagne ». Mais 100 ans, c’est le temps de la réflexion. Je ne connais pas beaucoup d’entreprises qui s’octroient autant de temps. Un siècle, vous imaginez !

Alors qu’en est-il de ce changement qui risquerait d’en perturber plus d’un ? L’ADN de cette célèbre chaussure est-il maintenu ?

Rassurez-vous, c’est plus une évolution qu’une révolution. La belle surprise et le gros changement, c’est l’adoption de la célèbre semelle interne Lunarlon assurant un amorti total pour un meilleur confort, la technologie émanant de chez Nike dont converse est une filiale. Entre nous, ce n’est pas un luxe.

Pour l’ADN, on retrouve ce qui a couronné la Chuck Taylor All Star avec son bout renforcé en caoutchouc, sa semelle blanche et son écusson, décoré du logo All Star.

En définitif, la marque a amélioré le confort de la chaussure via sa semelle, une nouvelle languette antidérapante et une doublure perforée assurant une meilleure aération. Ce n’est pas si mal.

CONVERSE

Cette nouvelle Converse Chuck Taylor All Star II sera lancée en boutique le mardi 28 juillet à 80€ pour la version montante et 75€ pour la basse.

Que les aficionados se rassurent, l’ancienne Chuck Taylor All Star est maintenue au catalogue. Ouf !

Tags : basketchaussureChuck Taylor All StarCONVERSESneaker
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse