close
wab_7.-warhol-valvet-undg-facing-40inch.jpg.crop_display-304×456
Le Centre Pompidou-Metz propose une relecture inédite de l’œuvre du pape du Pop Art à travers ses liens avec la scène new-yorkaise underground : musique, danse, cinéma.

Depuis le 1er juillet, c’est sous le toit de l’original Centre Pompidou de Metz, édifice inspiré d’un chapeau chinois traditionnel, que l’exposition Warhol Underground met en lumière l’influence de la scène musicale et de l’avant-garde chorégraphique new-yorkaises dans l’oeuvre d’Andy Warhol.

Warhol Underground sera l’occasion de célébrer les cinquante ans de la rencontre de Warhol avec le groupe de rock new-yorkais The Velvet Underground, dont il devint le producteur. On pourra notamment découvrir plus de 150 photos traduisant l’œuvre du célèbre artiste ; la musique est également un des points d’orgue de l’exposition.

Souvenez-vous, c’est le pape du Pop Art qui déclarait « Je n’ai jamais voulu être peintre, j’ai toujours voulu être danseur de claquettes ». Tout ça pour dire que Warhol considérait la peinture seulement comme une période et qu’il ne fallait pas réduire l’œuvre de l’artiste à sa dimension picturale. Nombre de déclarations de l’artiste montrent combien son œuvre, extrêmement variable, a dépassé la peinture, ainsi qu’il aimait lui-même le penser.

Alors, si vous passez par la Lorraine, faites un crochet au Centre Pompidou-Metz car la célèbre figure du Pop Art saura vous recevoir sous un angle inhabituel.

Exposition Warhol Underground – Du 1er juillet au 23 novembre 2015

Centre Pompidou-Metz – 1 Parvis des Droits de l’Homme, 57020 Metz
Tél : 03 87 15 39 39

Tags : Andy Warholcentre Pompidou-Metzexposition Warhol Undergroundhe Velvet Underground
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse