close

Une Bugatti Type 37 vedette de la vente aux enchères de Fontainebleau

BUGATTI37-635×181
La maison Osenat va proposer aux enchères une impressionnante série de voitures de collection à Fontainebleau (Seine-et-Marne), avec en vedette la vente d’une Bugatti Type 37 de 1927.
BUGATTI37

Rare, c’est l’adjectif qu’il faut employer pour la vente aux enchères d’une fabuleuse Bugatti type 37 de 1927. Bien entendu, toutes les Bugatti sont rares, mais celle-ci a la particularité d’appartenir à la même famille depuis 46 ans ! C’est simplement phénoménal car en plus, cette Bugatti est entièrement d’origine, rarissime pour ce type d’automobile. La Bugatti Type 37, 1500cc Sport, dite TECLA 4, a été produite de 1925 à 1929 à environ 210 exemplaires avec ou sans compresseur.

C’est Me Jean-Pierre Osenat qui aura l’honneur d’adjuger ce petit bijou durant la vente aux enchères qui se déroulera le 14 juin 2015 à Fontainebleau. Les experts estiment la vente dans une fourchette de prix entre 400 000 € et 500 000 €.

Bugatti1927

Si cette Bugatti de prestige sera le clou de cette vente, sachez que 89 autres modèles légendaires seront proposés à cette occasion comme une Ferrari Dino 246 GT de 1973 (estimée entre 280.000 et 300.000 euros), une Porsche 965 de 1993 (180.000 à 230.000 euros), une Alfa Romeo Giulietta Sprint Special de 1962 (80.000 à 100.000 euros), une Jaguar Type E de 1962 (80.000 à 100.000 euros) entre autres. Toutes ces voitures seront à admirer à l’Espace automobile de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), du jeudi 11 au dimanche 14 juin. Souvenez-vous, en mars 2015, la maison Osenat avait adjugé la Citroën la plus chère de l’histoire, un cabriolet Traction 15/6 au prix de 612.400 euros.

Crédit photo : Bury/Osenat

Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse