close
patrick-payany-jean-marie-biadatti-635×424
On attend plus de 10 000 spectateurs à cet événement  historique qui demeure l’un des plus connus en France et en Europe.
Crédit : Patrick Payany-Jean-Marie Biadatti
Crédit : Patrick Payany  Jean-Marie Biadatti

Vivre ou revivre de grands moments, de grands moments de passion, de folie, de ferveur, de débats et de partage. C’est ce que vous allez vivre en assistant au Grand prix de l’Age d’Or en Bourgogne sur le circuit Dijon-Prenois. Cette année, ce rendez-vous doyen du calendrier des meetings historiques se déroulera les 5, 6 et 7 juin 2015. Pas moins de 9 plateaux d’exception regroupant 300 voitures de course, 450 pilotes de 20 nationalités et 700 voitures de clubs seront présents pour animer ce rendez-vous historique qui demeure l’un des plus connus en France et en Europe.

Crédit : Patrick-Payany  Jean-Marie-Biadatti
Crédit : Patrick-Payany Jean-Marie-Biadatti

L’Age d’Or, en quelques mots : en 1964, à l’initiative de Serge Pozzoli et de Jacques Potherat, entourés d’une poignée de passionnés, naissaient les « Coupes de l’Age d’Or », premier rassemblement de voitures anciennes de compétition. Un évènement aménagé en ouverture du Grand Prix de l’Automobile Club de France (F1) sur le circuit de Rouen-Les-Essarts. Rebaptisé Grand Prix de l’Age d’Or, il déménage ensuite sur le circuit de Linas-Montlhéry où il deviendra à la fin des années 80 le Grand Prix de l’Age d’Or Lanvin. Depuis 10 ans, c’est sur le circuit Dijon-Prenois que ce rassemblement de voitures anciennes de compétition a pris ses quartiers.

Croyez moi, si il y a bien un événement automobile à ne pas louper, c’est bien L’Age d’Or. Le bourdonnement ambiant des courses et le défilé de ce salon de véhicules anciens et de collection sont les clés de la réussite d’un week-end inoubliable. Passionnés de belles autos et de compétition, l’Age d’Or fait naitre des sensations et des sentiments qu’on ne soupçonnait pas.

affiche_aged'or_2015

Pratique : GRAND PRIX DE L’AGE D’OR  

Tags : circuit Dijon-PrenoisGrand Prix de l’Age d’Or
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse