close

Disquaire Day 2015 : cinquième édition à ne pas manquer !

Disquaireday-635×303
En quatre ans d’existence, le nombre de magasins francophones participant à l’opération a été multiplié par quatre : ils sont plus de quatre cents dans toute la France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse, pour l’édition 2015.

Disquaireday

C’est la fête des disquaires indépendants. Le Disquaire Day qui a lieu ce samedi 18 avril nous vient des États-Unis où, en 2007, a été créé le Record Store Day, décliné quelques années plus tard en France. L’idée ? Mettre en vente le temps d’une journée des vinyles rares, voire inédits, pressés pour l’occasion. Cet évènement est une fête de la musique en soi à ne pas manquer. Ce succès populaire se déroule un peu partout en France et ce samedi 18 avril 2015, espère toucher un public encore plus nombreux surtout pendant les vacances.

Pour la petite histoire rappelons que le Disquaire Day-Record Store Day est l’évènement le plus important autour de la musique enregistrée dans le monde!

Cette année, 331 disques vinyles sont ainsi publiés (+ 12% par rapport à 2014 et + 30% par rapport à 2013) mis en vente exclusivement dans les 231 boutiques partenaires.

Au menu du millésime 2015, préparez-vous à dénicher un grand nombre de disques inédits, rares et d’éditions limités chez les disquaires indépendants de 90 villes françaises. Des trésors de 45 T :  Christine and the Queens, Florence and the Machine Olivia Ruiz vs The Rodeo / Dionysos vs Mesparrow, ou encore  Magma . Des 33 T : Chatterton, Vampire Weekend, Etienne de Crecy, etc. Des 10  » et des 7 », dont ceux des Foo Fighters ou D’Angelo and the Vanguard. Et aussi la K7 de Metallica que Monsieur Vintage avait évoqué au détour d’un article.

Alors, bonne journée musicale.

Tags : Disquaire dayRecord Store Day
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse