close
kway-2-635×284
Dans l’économie florissante des années 60, on n’a qu’un mot à la bouche : modernité. On a soif de produits nouveaux, de formes innovantes, de matériaux inédits… K-way qui fête ses 50 ans  en est la parfaite illustration.

kway-2

Il y a 1 an presque jour pour jour, Monsieur Vintage vous relatait la renaissance de K-way. Vous savez, le célèbre coupe-vent imperméable qu’on pouvait ranger dans une poche-banane accrochée à la taille.

L’histoire, on la connaît à peu près tous, mais je ne peux m’empêcher de la raconter encore une fois. C’est le français Léon-Claude Duhamel qui invente le célèbre coupe-vent en 1965. Il raconte qu’assis à la terrasse d’un café parisien un jour de pluie, il voit passer une femme accompagnée de deux enfants en blouson de nylon rouge vif. Depuis quelques temps, lui trotte dans la tête le projet d’une marinière « genre pêcheur breton ». L’idée du nylon rouge à capuche lui plaît, il la note dans son calepin. Quelques mois plus tard, le prototype du premier K-way est validé.

La marque, qui a subi moult rebondissements à travers toute son histoire avec un début de commercialisation timide, vendra en 25 ans plus de 40 millions de coupe-vent imperméables. En 1990 le propriétaire, Léon-Claude Duhamel, vend son affaire à Pirelli. En 1992, un incendie dévaste l’usine. K-way périclite ; en cinq ans les ventes s’effondrent de 500 millions de francs de chiffre d’affaire à 100 millions par an. Des filiales commerciales ferment, l’impitoyable concurrence asiatique est passée par là.

K-WAY

K-way est rachetée en 2004 par le groupe turinois Basic Net, son actuel propriétaire, qui possède également Kappa et Superga. Basic Net a réussi le pari de relancer K-way pour en faire une « nouvelle » identité iconique. On dénombre pas moins de 14 points de vente en Italie et une présence très importante dans la plupart des autres pays du monde comme la Russie, la Corée du sud, les États Unis et bien entendu la France. La marque italienne ne se trompera pas. Le vintage est évidemment le maître-mot de cette stratégie de renaissance : un logo à peine re-stylisé, un nom de marque intact, une histoire, une philosophie « made in France » conservée.

Alors, aujourd’hui, si nous remettons le couvert à propos de cet outil imperméable révolutionnaire, c’est simplement pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. K-way fête ses 50 ans. S’il existe une marque vintage par excellence, K-way en est une belle illustration. Le K-way est une authentique image représentative des mutations esthétiques et sociales des années 60.

Alors pour ceux qui les ont encore, c’est le moment de ressortir vos vieux K-Way pour célébrer ce demi siècle d’existence !

crédit photode Une : ubiqlife.com

Tags : Basic Netcoupe-ventk-wayLéon-Claude Duhamel
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse