close
Village_People1-535×456
Un tribunal devra trancher le litige opposant le groupe Village People et ses producteurs concernant notamment les droits de Y.M.C.A..

Village_PeopleVillage People, voilà un nom qui sonne bien les années 70. Le nom de ce groupe est une référence directe à Greenwich Village (« The Village » pour les New-Yorkais). Souvenez vous, ce groupe était constitué de personnages réunissant les clichés du macho les plus appréciés dans le monde gay : un ouvrier du bâtiment vêtu d’une chemise ouverte à carreaux faisant apparaître un torse nu, quoi de plus naturel, un cow-boy, un indien, un militaire, un flic américain et un dernier pourvu de grosses bacchantes tout de cuir noir vêtu, casquette, bras de force, pantalon et boléro… Tout ce petit monde, probablement le premier « boys band », a fait danser au rythme du disco le monde entier. Voici quelques tubes qui devraient vous aider à les situer : « YMCA », « In the Navy », « Macho Man » ou « Can’t Stop The Music »

Mais qu’est-ce qui nous amène à réveiller Village People ? La justice doit déterminer qui sont les véritables auteurs de certaines de leurs chansons. Et là c’est une bataille qui s’engage entre Victor Willis, le chanteur du groupe et les maisons de disques Scorpio Music S.A et Can’t Stop Productions. Ils se castagnent devant les tribunaux concernant les droits d’auteur de vingt-quatre chansons dont YMCA.

En mai 2012, Willis obtenait un jugement qui lui permettait de voir ses redevances augmenter jusqu’à 20%. Mais aujourd’hui, le chanteur estime mériter 50%, puisqu’il aurait coécrit presque tout le catalogue en compagnie de Jacques Morali. Un troisième auteur, Henti Belolo, apparaît cependant sur les documents. Scorpio Music and Can’t Stop Productions assurent que les chansons étaient initialement françaises, puis simplement adaptées par Victor Willis. Par conséquent, ils accepteraient d’accorder une part de 33% à ce dernier.

Ces affirmations – mettant en doute la provenance des chansons de l’auteur – auraient conduit à des pertes estimées à 30 millions de dollars, selon le clan Willis. Village People, c’est tout de même 80 millions d’albums vendus !

Tags : In the NavyJacques MoraliMacho ManVictor WillisVillage PeopleYMCA
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse