close
Jimihendrix-456×456

Le 12 janvier dernier, j’évoquais sur Monsieur Vintage l’utilisation de « Pieces Of My Heart » de Janis Joplin par la maison Dior dans un spot TV.

Jimihendrix

C’est aujourd’hui Channel qui s’y colle. Pour notre plus grand plaisir, cette autre grande maison du luxe français illustre la pub TV pour son parfum « Blue Channel » avec la reprise de « All Along The Watchtower » par Jimi Hendrix.

Je dis « la reprise », car ce titre est signé Bob Dylan. Il figure sur son album « John Wesley Harding » paru en 1967. La version originale est dans la plus pure veine Dylanienne : Harmonica, guitare acoustique et backing band discret. Le texte est quand à lui dans la lignée des œuvres poétiques abstraites du barde américain.

Extrait :

All along the watchtower
Le long du mirador
The princess kept the view
La princesse regardait le paysage
While all the women came and went
Pendant que toutes les femmes allaient et venaient
Barefoot servants too
Ainsi que des domestiques pieds nus
Outside in the cold distance
Dehors au loin dans le froid
A wild cat did growl
Un chat sauvage a miaulé
Two riders were aproaching
Deux cavaliers approchaient
And the wind began to howl
Et le vent commença à mugir

Bob_Dylan
Bob Dylan

Hendrix crée sa version qui figure sur « Electric Ladyland » en 1968.

Comme d’habitude, quand Jimi s‘empare d’un titre, il va, avec « All Along The Watchtower », complètement transcender et s’approprier la composition de Dylan. Le guitariste déclarera : «Parfois, je joue des chansons de Dylan et elles me ressemblent tellement que j’ai l’impression de les avoir écrites ».

Quant à Dylan, il dira plus tard à propos d’Hendrix : « Il a joué mes titres comme je l’aurais fait si j’avais été à sa place».

Ces deux là se sont trouvés… Scuse me while i kiss the sky !

Tags : Blue ChannelDiorElectric Ladylandjimi hendrixJohn Wesley HardingPieces Of My Heart
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse