close
Michel_Polnareff-459×456

Cher Michel, la dernière fois que je t’ai vu, c’était lors de ton dernier concert à Bercy en 2007, l’occasion pour moi d’exaucer un vœu. Enfin un vœu qui se réalise ! Certains diront : voir « Polna » et mourir. Non, moi, je ne joue pas dans cette cours là, c’est plutôt voir « Polna » et continuer à écouter Michel. C’était un rêve de gosse de rencontrer, à mes yeux, un mythe et un génie et je pèse mes mots. Depuis, no news, nib, que dalle. Alors c’est moi qui fait l’effort de t’écrire afin d’avoir de tes nouvelles. Je sais que nous sommes lus de loin et même de très loin. On peut toujours imaginer que ce message arrivera tôt ou tard sur ton écran. Tout ça pour te dire que je te consacre la chanson du jour. En 1976, depuis Los Angeles, tu t’adressais à la France avec ta célèbre Lettre (paroles de Jean Lou Dabadie et musique composée par toi-même), où tu rendais un hommage appuyé à ton pays. Mais pas que… On peut penser aussi que la nostalgie te rattrapait.

Tu quittes notre cher pays en 1973 pour la Californie et pour plusieurs raisons, notamment des soucis familiaux et des problèmes avec le fisc. Je sais aussi que tu frôles la dépression, mais celle-ci te gagne et c’est l’enfer…

Michel_Polnareff

Lettre à France sera rééditée en 1978 sur l’album « Coucou me revoilou » mais aussi sur les albums live « live at the Roxy » (1996) et « Ze re Tour 2007″ (2007).

Michel, que dire de toi ! Que tu as un don incontesté de la mélodie, que tu es multi-instrumentiste et un parolier hors pair… Mais ça, tout le monde le sait.

Cher Michel, aujourd’hui la France a besoin de nouvelles lettres, tu pourrais en écrire une quinzaine, de quoi remplir un CD. Je suis sûr qu’elles seront lues et écoutées  par des milliers de personnes.

Tags : Coucou me revoilàJean Lou DabadieLettre à Francelive at the RoxyMichel PolnareffZe re Tour 2007
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse