close

Edgar Froese, le pionnier de la musique électronique est mort

Edgar-Froese-441×456

Nous avons appris le décès d’Edgar Froese, membre et fondateur de l’influent groupe allemand de musique électronique Tangerine Dream.

Edgar Froese

Edgar Froese est décédé le 20 janvier à Vienne, en Autriche, d’une embolie pulmonaire à l’âge de 70 ans. Froese avait cette phrase qui le symbolise un peu « Il n’y a pas de mort, il y a juste un changement de notre adresse cosmique ». Dans un communiqué, les autres membres du groupe ont déclaré « Edgar, cela nous réconforte un tout petit peu ».

Inspiré dans les années 60 par la musique des Doors, The Grateful Dead et d’autres groupes de rock, Froese a fondé Tangerine Dream en 1967, à un moment où les synthétiseurs électroniques trouvaient d’abord leur voie dans la musique populaire.

Avec Kraftwerk dans les années 1970, Tangerine Dream a expérimenté le rock à travers la musique électronique en utilisant des synthétiseurs analogiques et numériques. Cette expérience a été salutaire pour toute une génération de musiciens et de groupes.

La musique de Tangerine Dream faisait partie d’un mouvement nommé «krautrock». Le new age peut aussi le remercier, tant son  influence et son héritage auront été décisifs.

Froese a également publié une série d’albums solo sous le nom d’Edgar Froese W. De plus, il a signé la musique des films « Risky business », « Legend », « Firestarter » et plus récemment, il a contribué à la bande originale du jeu vidéo « Grand Theft Auto V ».

Edgar Froese Willmar est né à Tilsit, en Prusse-Orientale le 6 Juin 1944, jour du débarquement des alliés en Normandie. Il était végétarien et non-fumeur.

Tangerine Dream a sorti, sur ces 4 décennies, 140 albums studios et enregistrements live ! C’est pas si mal !

Tags : DoorsEdgar Froesekrautrocknew ageTangerine DreamThe Grateful Dead
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse