close
no thumb

Lou Reed va faire son entrée, à titre posthume, au Panthéon du rock, le Rock and Roll Hall of Fame à Cleveland au printemps prochain.

Le chanteur de « Sweet Jane » décédé fin octobre 2013 à 71 ans, fondateur du mythique Velvet Underground, légende du «rock urbain» américain qui a influencé des générations entières, aura marqué son époque avec ses textes et mélodies tantôt mélancoliques, tantôt rageuses ou ponctuées de folk. Les thèmes qui ont inspiré Lou Reed sont aussi divers que variés : la drogue, l’amour ou le sexe.

Une condition est nécessaire pour pouvoir y être introduit : avoir publié un premier single ou album depuis au moins 25 ans, soit au plus tard en 1989 pour la cuvée 2015.

Le palmarès 2015 rend également hommage à titre posthume à deux autres artistes : le guitariste Stevie Ray Vaughan, mort en 1990 à l’âge de 35 ans dans un accident d’hélicoptère et le chanteur de Blues Paul Butterfield, décédé en 1987 à 44 ans d’une overdose. Deux autres monuments seront honorés les néo-punks de Green Day et la chanteuse Joan Jett

Quelque 700 experts musicaux ont sélectionné ces artistes qui vont entrer l’an prochain dans ce Temple de la renommée, un musée qui fête mais aussi archive les moments les plus marquants de la carrière de ses pensionnaires et a été conçu par l’architecte Ieoh Ming Pei, auteur notamment de la pyramide du Louvre.

On remarquera que parmi les candidats éconduits pour cette édition figurent les pionniers de la musique électronique Kraftwerk, les rockeurs The Smiths et les rappeurs gangsters N.W.A.  Sting faisait également partie des postulants, pour rejoindre son groupe The Police déjà au Panthéon.

Pour cette cérémonie d’intronisation, un concert géant est prévu le 18 avril.

Tags : le Rock and Roll Hall of Famelou reedpanthéon du rockPaul ButterfieldStevie Ray VaughanVelvet Underground
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse