close
0-20

Puisque James Bond revient dans l’actualité grâce au début du tournage de « Spectre »,  24ème épisode mettant en scène le héros de Ian Fleming pour une  livraison en 2015. La chanson du jour revient sur un des thèmes musicaux de 007 les plus réussis.

En 1972, les producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli  proposent à Paul McCartney d’enregistrer la chanson du générique du prochain James Bond « Live and Let Die ».

Ce dernier demande à lire le roman original. L’ayant lu et apprécié, l’ancien Beatles écrit rapidement la chanson, rentre en studio la semaine suivante et livre une bande son enregistrée avec son groupe du moment « Wings ». Les producteurs hésitent car d’autres concurrents sont en lisse. Impressionné par la présence sur le projet de Georges Martin, le producteur des Beatles, auquel il avait déjà refusé en 1964 de produire «A Hard Days Night » et peur de passer de nouveau à côté d’un succès, Harry Saltzman choisit le titre de Paul McCartney en confiant la réalisation de la bande originale du film à Georges Martin.

Le titre est un panel complet du talent de l’ex-Beatles : mélodie inoubliable, break renversant, arrangements de cordes fastueux…La classe à l‘état pur !

Reprise par bon nombres d’artistes : de Guns N Roses à Celine Dion, cette chanson a de nouveau prouvé au monde que Paul McCartney en avait encore « sous le pied » après la séparation des Beatles.

Tags : 007Albert R. BroccoliBeatlesGeorges MartinHarry SaltzmanIan FlemingJames BondPaul McCartneySpectre
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse