close
no thumb

«Elvis at the O2» est considéré comme la plus grande exposition en Europe consacrée au King. Celle-ci exprime l’ascension de la star du rock ‘n’ roll et comment il a marqué la culture populaire dans le monde entier à travers sa musique, ses films et son  style très personnel.

Il ne vous reste plus qu’à monter dans l’Eurostar à Gare du Nord, arrivé à la gare de Saint-Pancras 2h30 plus tard, sifflez un taxi londonien et ordonnez la direction de l’O2 Arena. Celui qui restera à jamais comme l’emblème du rock’n’roll n’aura jamais été aussi près de vous.

Depuis le 12 décembre « Elvis at the O2 » a ouvert ses portes dans l’est de Londres. Ouvrez bien les yeux… On peut y découvrir  des centaines d’objets. On en compte 300 qui ont appartenus au King. Certains n’avaient jamais quitté Graceland à Memphis, dans le Tennessee. Parmi les pièces exposées, la célèbre Cadillac rose d’Elvis, la tenue blanche brodée d’un aigle américain que le chanteur portait lors du concert mythique au Aloha d’Hawaï en 1972, des bongos que Priscilla, son ex femme, lui avait offerts à Noël et une combinaison en lamé qu’il portait sur scène en 1957 entre autres. Les fans pourront aussi découvrir le billard sur lequel Elvis a joué avec les Beatles lors d’une visite du groupe en 1965. 

«C’est énorme pour nous», a expliqué Priscilla Presley,  très impliqué dans la gestion de Graceland. « Nous avons essayé de choisir des choses qui ont un intérêt humain », a-t-elle dit au quotidien The Guardian. Ce, afin de montrer « qui était l’homme en coulisse, sur scène où à Graceland, ce qu’il aimait… ses bagues, ses bijoux, ses guitares. »

L’exposition de l’O2 Arena se tient jusqu’au 31 août 2015

Tags : Elvis at the O2Elvis PresleyGracelandO2 ArenaRock'n'Roll
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse