close

Disques vinyles, la demande dépasse l'offre !

no thumb

On a vu naître des « Record Store Day » dans chaque pays. Le phénomène a pris une ampleur qui aurait dû éveiller les majors comme les fabricants…

Le retour du disque vinyle se confirme. Les grandes stars du moment rééditent et surtout enregistrent leurs nouveautés en parallèle du CD sur des formats vinyles comme le 33 tours.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce ne sont  pas les majors qui ont relancé l’activité, c’est vous, c’est nous qui n’avons pas décroché de notre sacro sainte platine et également certains revendeurs qui n’ont rien lâché. Ce n’était pas de la résistance de chapelle mais plutôt une croyance et un purisme pour un son qu’on ne décelait pas à la lecture d’un CD. C’est un fait avouable, la galette est de retour.

Aujourd’hui, nous voyons apparaître de nouveaux rayons vinyles dans la grande distribution spécialisée, il faut pousser les murs, revoir l’implantation de ce retour en force. Personnellement, mon souhait serait de voir renaître de vraies boutiques de ventes de vinyles et pour avoir fait mon petit marché sur Paris, ça pousse comme des champignons et les propriétaires de ces boutiques sont des esthètes comme on n’en fait plus.

Que disent les chiffres ?  La barre des neuf millions de vinyles vendus a été frôlée au cours de l’année 2014, c’est à dire une hausse de 47% au regard de l’année 2013. Je ne vous parle que du marché français. Aujourd’hui, la question se pose concernant la fabrication de ces galettes. La demande est phénoménale alors que les fabricants ont un mal de « chien » à approvisionner les revendeurs. Pour info, une machine peut presser 125 vinyles à l’heure et chaque année, ce n’est pas moins de 18 millions de galettes supplémentaires qu’il faut produire (entre trois gros spécialistes). Le calcul est vite fait. On n’arrive pas à produire assez ! ! !

Notre siècle est-il prêt à recevoir des effets boomerang comme celui-là ? Attention car pour le vinyle, nous sommes loin d’un épiphénomène de mode.

Tags : CDdisques vinylesRecord Store Dayvinyles
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse