close
no thumb

Paru en 1965 sur l’album « Bringing it all back home » le titre « Subterranean homesick blues » est considéré par certains comme une sorte de précurseur du rap.

C’est également le premier titre « électrique » de Dylan sorti en single en 1965 à se classer dans les charts US. Musicalement, on est bien loin des balades folks qui ont fait le succès de Bob Dylan. Son fidèle public va d’ailleurs lui reprocher violemment pendant de nombreuses années.  Le texte débordant de mots scandés sur une rythmique quasi hypnotique, égrène une litanie de mises en garde sur les dangers du pouvoir et des conventions, mettant de facto à mal le rêve américain : « Ne suis pas les dealers, surveille plutôt les parcmètres », « vingt ans d’école et tu finis à l’usine », « fais gaffe gamin, tu vas t’en prendre une »… Globalement, selon Dylan, il vaut mieux se tenir au large de toutes autorités : profs, flics, armée, boulot…

Ce titre est également remarquable par son clip vidéo apparu pour la première fois en ouverture du film « Dont look back ». On y voit Dylan dans une ruelle (derrière le Savoy à Londres), montrant des pancartes où sont inscrits des extraits des paroles. C’est donc artistiquement et politiquement très engagé.

Avec ce titre, Dylan montre, à mots couverts, la voie d’une certaine modernité ; en tout cas, la porte est ouverte…

 Get dressed, get blessed…Amen

Bob Dylan – Subterranean Homesick Blues – HQ from Noisefield on Vimeo.

Tags : "Subterranean Homesick Blues" Bob DylanDont look backmodernitérapRêve Américain
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

3 Commentaires

  1. Bonjour Danielle, merci pour votre message. Perfecto a eu la bonne idée d’adresser le lien ci-dessus pour ceux qui veulent voir la version « animée », plus intéressante il est vrai dans le contexte de cette chanson.

Ajouter une réponse