close
0-6

Cette chanson de Chuck Berry sortie en 1958 est considérée comme le modèle absolu du titre « Rock’n Roll ».

Son auteur compositeur interprète M. Charles Edward Berry, après une carrière en maison de redressement pour attaque à main armée, décide en 1951 de ranger les flingues et de dégainer une Gisbon ES.

Tout en exerçant la fonction de garçon coiffeur le jour pour faire survivre sa femme et sa fille, la nuit, il écume les clubs de St Louis Missouri USA, sa ville natale, se produisant avec les autres musiciens de la scène locale. Se faisant surtout remarquer par son charisme et son jeu de scène plus que par ses talents musicaux, il a la chance, le soir du Nouvel An 1952 au Club Cosmopolitan de St Louis, de remplacer à la guitare et au pied levé le saxophoniste malade du groupe de Johnny Johnson. Chuck assure comme une bête ce soir-là et est promu membre permanent du groupe. Il en devient rapidement le leader.

Il signe rapidement un contrat avec le label Chess Records de Chicago qui a déjà à son catalogue Muddy Waters et Wowlin’ Wolf. Dès 1955, Berry sort un hit avec Maybellene, titre « pompé » sur une chanson country de Bob Wills. Suivra Sweet Little sixteen, Rock And Roll Music, Roll Over Beethoven, Carol…  Johnny B. Goode raconte l’histoire d’un pauv’ gars qui va devenir une big star… A force de se la raconter, notre ami Chuck a fini par y arriver.

L’intro, les licks de guitares, la structure et le texte de Johnny B. Goode sont les quatre piliers sur lesquels se construira une majorité de hits Rock à venir. Repris par… tout le monde,  Johnny B. Goode balance depuis presque 60 ans son swing à travers le monde, et même l’univers, puisqu’en 1977 le titre sera choisi comme « échantillon musical terrien » envoyé dans l’espace par la NASA à bord de la sonde VOYAGER.

Voilà, les martiens savent depuis, à quoi on tourne ici sur terre !

Tags : Chuck BerryJOHNNY B. GOODEJohnny JohnsonLa chanson du jour "JOHNNY B. GOODE" Chuck BerryMuddy WatersWowlin’ Wolf
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse