close
no thumb

Il y a des noms ou des objets cultes pour lesquels on serait incapable de donner un âge. Par bonheur, nous avons réussi à identifier celui de la célèbre chatte blanche Hello Kitty.

La première fois que cette minette blanche, dessinée par Yuko Shimizu, est apparue au Japon, c’était en 1974. Sa frimousse ornait alors un minuscule porte-monnaie. En ce 1er novembre 2014, Hello Kitty fête ses 40 ans. Symbole du « kawaï » japonais, comprenez « mignon », le joli visage d’Hello Kitty avec son gros noeud sur la tête, a fait le tour du monde et rapporté énormément d’argent à Sanrio, sa maison mère. Sur son site Internet, Sanrio déclare avoir réalisé un chiffre d’affaire annuel de 3,7 milliards d’euros !!!

Soyons honnête ! Qui aurait prédit qu’en 1974, cette « moon face » blanche, ce regard hagard sur un visage sans bouche et ses six traits en guise de moustache, s’imposerait comme un étonnant succès mondial ? On dénombre pas moins de 50.000 articles différents sur lesquels l’effigie  d’Hello Kitty est affichée. Hello Kitty fêtera ses 40 ans au cours de plusieurs événements cette année, dont la première convention qui lui a été consacrée, fin octobre à Los Angeles.  Hello Kitty s’est offert une balade dans l’espace à bord du satellite Hodoyoshi-3. C’est simplement incroyable ! 

Juste un dernier mot.  Son vrai nom est Kitty White. Née dans le sud de l’Angleterre, son signe astrologique est scorpion, assure un porte-parole de la société. Encore un dernier mot :  Sanrio a annoncé qu’Hello Kitty n’était pas un chat mais un être humain, « une petite fille joyeuse et heureuse avec un coeur d’or ». On a vraiment rien compris !

Tags : a célèbre chatte blanche Hello KittyHello KittykawaïSanriosouffle ses 40 bougies
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

1 commentaire

Ajouter une réponse