close
0-8

Vous souvenez-vous des Stray Cats ? (les chats errants in French). Déjà vintage lors de leur sortie dans les années 80, puisqu’ils puisaient leurs inspirations dans le rockabilly.

Du groupe il ne reste que des souvenirs et des tubes gravés sur vinyles, mais Brian Setzer, le fondateur/chanteur/guitariste est lui toujours debout et fidèle à ses racines. Il est considéré pour beaucoup de guitaristes comme un génie du rock et fait revivre le bon son des 50’s/60’s. Un peu comme s’il était une des « comets » échappée du groupe de Bill Haley (Bill Haley and the comets pour ceux et celles qui ne suivent pas au fond…).

Il incarna le rôle de son idole, Eddy Cochran, dans le film ‘la Bamba’ de 1987 (film à voir et revoir). Depuis il a fait du chemin et a sorti au mois d’août dans l’indifférence générale des médias traditionnels un opus nommé Rockabilly Riot ! all original.

C’est lors d’un jour de bouchon parisien, que j’ai entendu sur la seule radio que je peux encore écouter, le son caractéristique de sa fidèle guitare Gretch. Brian aime ce qu’il fait et cela se voit, s’entend et ça fait plaisir à qui ? à nos oreilles bien sûr ! Alors pourquoi en parler aujourd’hui ? Monsieur Vintage serait-il en retard ? Que nenni ! Le 17 octobre prochain Brian Setzer se verra récompensé par le Smithsonian institution pour son apport à la musique aux USA et sa guitare fétiche rentrera au musée à coté du saxophone de  John Coltrane, de la trompette de Dizzy Gillespie, du drapeau américain original, du  télégraphe d’Alexander Graham Bell et des gants de Muhammad Ali !

Alors on dit : chapeau bas, Monsieur Setzer et on écoute religieusement un titre du nouvel album :

Et en cadeau Brian et notre Johnny national ensemble sur scène :

Vintagement vôtre,

 

Tags : Rockabilly RiotSmithsonian institutionStray Cats
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse