close
Porsche-911-Turbo-3.0-2-635×298

Monsieur Vintage  souhaite un bon anniversaire à la Porsche 911 Turbo. Née en pleine crise économique, il lui en fallait bien plus pour la bousculer en dehors de la route.

Mais avant tout,  que se passe t-il en 1974 de mémorable en France ? Et bien déjà, on peut retenir le décès d’un des présidents les plus esthètes que la 5ème république n’aura jamais eu, Georges Pompidou. Au cinéma, on découvre une jolie femme, prénommée Emmanuelle,  assise sur un célèbre fauteuil en rotin. Notre chère Dalida « venait d’avoir 18 ans ». Playmobil innove avec ses personnages  au salon du jouet de Nuremberg. Le cinéma change d’époque avec la sortie des Valseuses de Bertrand Blier, Pagnol décide de nous quitter, Abba remporte l’Eurovision avec la chanson «Waterloo»,  le grand jazzman Duke Ellingon nous joue ses dernières notes et le français Rolland Moreno invente la carte à puce. C’est l’année où certains grands constructeurs européens ont réalisé de petites voitures : Renault 5, Peugeot 104. On sent le vent de la crise faire ses premiers affres.

Porsche-911-Turbo-3.0-2

Mais à Stuttgart, le constructeur allemand voit les choses autrement et affuble un turbo à la célèbre 911. Son nom de code est « 930 ». D’abord présentée en tant que prototype en 1973, c’est bien la Porsche 911 Carrera RSR Turbo engagée aux 24h du Mans en 1974 qui fut l’élément déclencheur de la production de cette célèbre 911 turbo. La dénomination usine « 930 » correspondant à la nomenclature du moteur deviendra rapidement le nom de baptême de la 911 à moteur turbocompressé auprès des « Porschistes » , même si son appellation commerciale officielle a toujours été « Turbo ». A cette époque, cette 911 est reconnaissable immédiatement grâce à l’adjonction d’un becquet arrière. Le luxe et les performances sont les atouts de ce monstre de puissance.

Cette « 930 » disposait d’un moteur, six cylindres, disposé à plat refroidi par air d’une cylindrée de trois litres. Fort de 260 ch, il permettait à la 911 Turbo d’accélérer de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe « supérieure à 250 km/h ». Mais au-delà des chiffres, la 911 Turbo, c’était un look avec des ailes ronflantes et une réputation bestiale ou presque qui en firent un monstre sacré. Cette Porsche 911 turbo évoluera sous l’influence d’une politique d’améliorations constantes. Son souffle et son comportement singulier, n’ont pas fini de séduire. Ce mythe roulant est une valeur sûre en occasion.

Tags : 911911 TurboLa Porsche 911 TurboLa Porsche 911 Turbo a 40 ansporsche
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse