close
LOLI_1-608×456

Monsieur Vintage souhaite vous faire partager le travail de l’artiste Eugenia Loli. C’est une  véritable ode à la culture Pop et à la poésie. Eugenia utilise des images de vieux magazines vintage. Elle considère les photos vintage plus esthétiques et les assemblent pour créer de nouvelles compositions racontant des histoires fantastiques. Vous n’imaginez pas l’étendue de ses voyages ! Parfois, ses collages nous transportent très loin et très haut, flirtant avec certains univers cinématographiques ou picturaux.

LOLI_1L’artiste nous propose des thèmes se déclinant à l’infini (le fantastique, l’amour…). Des nuances légèrement sombres, les paillettes, la couleur et la naïveté sont aussi des composantes essentielles à son œuvre. Notre réflexion est mise à l’épreuve de façon très saine, laissant à notre imaginaire une interprétation très personnelle.

Son travail, elle le raconte de cette façon : « Je commence à trouver une image de base et je construis autour de celle-ci. Il m’arrive d’avoir des idées concrètes de ce que je veux réaliser et parfois, je laisse les images se chevaucher par elles-mêmes. Il arrive aussi, après beaucoup de juxtapositions, que l’image de base disparaisse du collage final. La plupart du temps, j’essaie de dire quelque chose d’important à travers mon art, et d’autres fois, ce n’est que du griffonnage ».

LOLI_2

Elle avoue être influencée par le génie de Kieron Cropper (collagiste) ainsi que Bryan “Glass Planet” Olson et David Delruelle.  Eugenia Loli se considère comme une artiste de collage vintage/moderne.

Private Auction

Une dernière phrase de l’artiste : « Je crois que l’art perd de sa valeur quand il devient entièrement commercial, parce que l’artiste tente alors de plaire à la dernière mode ou aux souhaits de ses clients.  L’art « commercial » est un oxymore. L’art doit être partagé librement.».

Nous vous souhaitons un beau voyage à travers ces collages « Pop »

Tags : Bryan “Glass Planet” Olsoncollagesculture popDavid DelruelleEugenia LoliKieron Cropperphotos vintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse