close
Corto_maltese-635×315

Le marin légendaire nous avait laissé presque orphelin depuis la disparition de son géniteur Hugo Pratt. Corto Maltese reprend du service !

Le compte à rebours est lancé et pas des moindres. Les nouvelles aventures de Corto Maltese, l’aventurier à la boucle d’oreille, négocie son grand retour sous la plume d’un duo inédit espagnol : Canales/Pellejero. Le nouvel album, le trentième,  est prévu pour octobre 2015. Souvenez-vous ; le créateur de Corto Maltese, Hugo Pratt s’exprimait sur le fait qu’un jour, il ne serait pas contre le fait que son marin fétiche soit « trituré » ou « croqué » par d’autres auteurs. Après vingt ans d’absence, c’est bien la résurrection d’un mythe que le tandem espagnol va essayer de nous faire revivre. Bien entendu, plusieurs questions se posent : «sous quels traits va apparaître notre aventurier à la casquette ? Nos dessinateurs ibériques seront-ils capables de nous insuffler tout le liant qui nous unissait à Corto ?

Corto_maltese

Qui est Corto Maltese ? C’est en 1967 qu’il a été créé par Hugo Pratt. Marin britannique légendaire et aussi aventurier, Maltese se présente la casquette sur les yeux, un anneau accroché à l’oreille, une paire de rouflaquettes brunes qui flirtent avec les commissures de sa bouche et parfois une cigarette décolle ses deux lèvres. Il a le port de tête altier et sa vareuse marine dégaine toujours un grand col relevé. On sait qu’il vit à Antiga ou Hong Kong. C’est une sorte d’anti-héros solitaire, individualiste, égocentrique et ironique. Ses aventures le mènent en différents lieux exotiques du monde où il est souvent spectateur d’évènements historiques du début du XXème siècle.

C’est nous, lecteurs assidus de BD, qui sommes les gagnants. Qui pouvait croire qu’un jour Corto Maltese  lèverait l’ancre, reprendrait le large ?

Tags : bdBD culteCanales/PellejeroCorto MalteseHugo Pratt
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse