close
Norman-Rockwell7-608×456

Je suis un homme heureux, un peu comme William Sheller, pourquoi ? J’ai la latitude d’évoquer un de mes peintres/illustrateurs préférés : Norman Rockwell (1894-1978)A mon sens, Norman Rockwell et Edward Hopper sont indissociables. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut deviser sur Rockwell qui fera l’actualité bientôt. Autant vous le dire maintenant, vous qui voyagez beaucoup, si votre avion atterrit pas trop de loin du Columbia Museum of Art aux États Unis, sachez que notre illustrateur fera l’objet d’une exposition intitulée « behind the camera«  prévue du 17 octobre 2014 au 18 janvier 2015.

Norman Rockwell7Avant d’évoquer l’expo Rockwell, permettez-moi en quelques mots de vous dire qui il est. C’est l’un des plus célèbres et des plus appréciés des illustrateurs américains. Il est l’héritier du naturalisme du XIXe siècle et aussi un des pionniers de l’hyperréalisme. Rockwell a mis ses compétences, son humour et ses émotions au service de la représentation de la vie quotidienne. Cet homme discret a proposé ses dessins pour « croquer » les couvertures du célèbre magazine « Saturday Evening Post »  et ce pendant plus d’une cinquantaine d’années.

Normanrockwell-2

Cette exposition historique comprend 50 photographies qui montrent le minutieux processus utilisé par Rockwell pour pratiquer son art d’un réalisme toujours teinté d’humour, ainsi que 16 peintures et dessins originaux. Norman Rockwell reproduisait des photos en illustrations. Ses sujets, peindre la société américaine des années 30 aux années 60 sans que cela ne l’empêche d’y ajouter une touche d’humour ; son travail n’aura plus de secret pour quiconque se déplacera à cette exposition. Celle-ci emmène les spectateurs « dans les coulisses » du processus de création de l’un des grands maîtres illustrateurs de l’Amérique.

Une question reste à poser : quand une « expo » en Europe et en France ?

Tags : behind the cameraColumbia Museum of ArtNorman RockwellSaturday Evening Post
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

1 commentaire

  1. J’adore ! Ravie d’en savoir plus sur son travail et hâte en effet que l’expo voyage sur Paris ! à suivre… on compte sur vous pour nous tenir au courant !

Ajouter une réponse