close
0-25

La chanson du jour est extraite du huitième album des Pink Floyd « the dark side of the moon ».

Tout d’abord, « The dark side of the moon », est-il un chef d’œuvre ? Oui.

Un disque essentiel de l’histoire du rock ? Oui.

Un aboutissement qui place Pink Floyd au niveau des plus grands ? Yes of course.

« The dark side of the moon »  est un concept album qui s’écoute de la première à la dernière note. La production est parfaite et les thèmes s’enchaînent naturellement, comme l’eau dans un ruisseau… L’album est entré dans les bacs des disquaires en 1973, exactement le 10 mars aux États Unis et le 23 mars en Angleterre. Les thèmes abordés sont des thèmes universels comme le travail, l’argent, la vieillesse, la guerre, la folie et la mort. Alors comment faire piocher une chanson en particulier d’un album qui restera classé dans le Top 200 des albums pendant sept cent quarante et une semaines consécutives, c’est-à-dire pendant plus de quatorze ans, un record que personne n’a égalé jusqu’ici. Je vais faire simple : je choisis « Money ». Qui ne connaît pas Money ? Comment oublier le son de la caisse enregistreuse ? (Mis à part un son très riche, l’album est truffé d’effets sonores particuliers, une grande première et déjà précurseur). C’est Alan Parsons qui officie en tant qu’ingénieur du son principal. C’est lui, en grande partie, qui est responsable de la couleur sonore de ce disque. « The dark side of the moon » est classé 3ème album le plus vendu de tous les temps : entre 40 et 45 millions d’exemplaires vendus !

Anecdote : le son de cet album est abondamment riche et précis. On raconte que, dans les années 70, les vendeurs de hi-fi l’utilisaient pour tester la qualité de leurs appareils.

D’habitude je vous demande de mettre le son à fond et bien cette fois mettez-le à donf, je pense que c’est encore bien plus fort.

Tags : chanson du jourMoneyPink FloydThe dark side of the moonVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse