close
0-31

De mémoire, « Many Rivers to Cross » avait servi de support au spot de pub «Eau Jeune» ; c’était en 1975. C’est bien par ce biais que j’ai découvert cette magnifique chanson écrite par Jimmy Cliff en 1969. Je crois n’avoir jamais autant regardé une pub car la chanson me transcendait littéralement. Aujourd’hui, je serais incapable de vous définir le contenu exact de la réclame mais la musique et la chanson sont bien restées dans ma mémoire et c’est bien ça le plus important.

Cette chanson figure sur l’album «The Harder They Come», bande originale du film du même nom sorti en 1972 et dans lequel Jimmy Cliff tient le rôle principal. C’est un film narrant les aventures d’un jeune chanteur aux prises avec un producteur véreux et sa bande de méchants.
« The Harder They Come » va révéler sur le devant de la scène l’univers jamaïcain, les ghettos, les embrouilles, tout ce qui restait caché derrière les parasols du calypso, du ska et du reggae naissant. Avouons que cette BO déménage grâce à un interprétation impressionnante de «Many Rivers to Cross» par Cliff, où le vibrato spécifique de sa voix fait littéralement frissonner l’émotion des paroles.

« Many Rivers To Cross » évoque une rupture entre Jimmy et sa compagne de l’époque, le parcours semé d’embûches du chanteur ainsi que la dureté de l’existence accompagnée de cette volonté d’aller de l’avant et cette perpétuelle quête du vrai bonheur. Tout un programme.

« Many Rivers To Cross » peut être considéré comme un véritable hymne jamaïcain ; il en a la graine et la verve…

Tags : chanson du jour vintageJimmy CliffMany Rivers to CrossThe Harder They Come
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse