close
VH-6-635×420

Bonjours à toutes et à tous !

Oui bonjour à vous sur vos transats, bonjour l’ami derrière ton BBQ et comme le dirait notre ami Eddie Murphy : « retourne ton steak mec, il va cramer » ,  bonjour à toi aussi derrière ton bureau ! Abzalon est de retour pour vous écrire ! C’est outrageusement bronzé et en pleine forme qu’aujourd’hui je voudrais vous parler d’un monument du Rock (oui je lui colle un grand R).  Cet article, je l’ai longuement repoussé, attendant la « news » sur le mystérieux projet que prépare le groupe et qui m’aurait permis de coller à l’actualité : le bon mot au bon moment (je vous en reparlerai lorsque les infos à ce sujet tomberont). Comme d’habitude avec ce groupe, les annonces se font rares et tardent à venir malgré l’attente des fans. Alors :

“Ladies and gentlemen ! I give you – THE MIGHTY VAN HALEN !”

C’est par ces mots que commençaient  les premiers concerts de ce groupe de légende de tous les records.

Lisez plutôt :

  • 11 albums en 20 ans (de 1978 à 1998) tous rentrés dans le Billboard 200 sacrant les 200 meilleures ventes d’albums des USA toutes catégories musicales confondues.
  • plus de 75 millions d’albums à travers le monde.
  • Van Halen est classé dans le livre Guinness des records comme le groupe ayant le plus grand nombre de tubes dans le Billboard mainstream Rock list.
  • Guitar World magazine consacre l’album 1984 (vous savez celui avec la chanson « Jump ») comme l’album N°1 des années 80.
  • Une récente étude (juin 2014) montre que Van Halen est le deuxième groupe le plus diffusé sur les radios rock aux States, derrière Led Zep.

Alors pourquoi en parler aujourd’hui me direz-vous ? Parce que  hier, le groupe fêtait l’entrée de son premier album dans le cercle des disques  de diamant. Le 7 Aout 1996, l’album « Van Halen » dépassait bien après les autres du groupe les 10 millions de ventes aux Etats unis. C’est important parce que cet album a changé à jamais l’histoire du Rock et a donné naissance aux Guitar Heroes (pas le jeu, nous sommes d’accord, bien que ce dernier ait eu une version dédiée au groupe).

Dès les premières notes de « Running with the devil« , on sait que quelque chose se passe : le son est gros, le son est riche, le son est fort ! Les cris entre les couplets du chanteur, qui deviendra l’un des plus grand Show Man de sa génération, plantent le décor : C’est du Rock à l’état sauvage. Viendra ensuite sur l’album « Eruption » le morceau de guitare qui va révolutionner le monde de la six cordes. Edward Van Halen donne une leçon à ses prédécesseurs et introduit une nouvelle technique : le tapping. Pour ceux qui ne réalisent pas, ou ne connaissent pas, il s’agit de jouer des notes sur le manche de la guitare avec, en plus des doigts de la main gauche (pour les droitiers), ceux de la main droite en tapant les cordes.

Pour rendre à Cesar etc… comme le moonwalk n’est pas une invention « Jacksonienne », le tapping à été adopté, adapté, magnifié, démocratisé et rendu populaire par Eddie (Van Halen). Cette technique était déjà employée par certains guitaristes dans les années 50.

Les autres morceaux de l’album inscrivent définitivement le groupe dans l’histoire du rock, démontrant une écriture percutante et une musicalité issue de divers horizons. VH va même  dépoussiérer le déjà célèbre titre des  Kinks : « You Really Got me » !

Le groupe est né de la fusion d’un trio emmené par les jeunes frères Van Halen (Edward à la guitare, Alex à la batterie et Michael Anthony à la basse) avec David Lee Roth au chant.

Le succès du groupe est issu de l’alchimie  entre le génie musical et technique d’Eddie et le génie commercial de David Lee Roth. (Celui-ci décroche le poste de chanteur en échange du prêt du matériel de sono au groupe mammoth formé par le trio).

VH-6Le groupe tourne sous l’impulsion du chanteur dans les endroits les plus en vogue de Pasadenas et de L A tel que le « Whiskey a Gogo » (grand pourvoyeur de talentueux groupes tel que Motley Crue par exemple). Roth préfère roder un show plutôt que signer avec n’importe quel label et c’est donc en 1978 que sortira chez Warner Bros le premier album, sujet de cet article (la boucle est encore une fois bouclée). Le groupe va connaitre alors un succès fulgurant et phénoménal. En 1983, Michael Jackson fera appel à la virtuosité de Eddie Van Halen pour composer la guitare sur le Mythique album « Thriller ». De cette collaboration naîtra le succès interplanétaire que l’on connait : « Beat It ». Le morceau est enregistré en seulement deux prises et le solo en une partie dès la première !

 

VH-5Les concerts de Van Halen sont orchestrés comme des spectacles à grand budget, le groupe devenant le fer de lance du Rock’n’Roll Circus. La musique, les cascades du chanteur, les mises en scène, les interactions avec le public, tout est là pour que celui qui va assister à un concert du groupe ressorte d’une expérience unique.

Le groupe garde son esprit Rock et le montre  en insérant la désormais la célèbre clause contractuelle partout où ils se produisent : NO BROWN M&M’s (pas de M&M’s marron). Le groupe misait sur le fait que les exigences des musiciens pour les grands shows n’étaient jamais vérifiées intégralement dans les contrats pour y glisser celle-ci. Si lors d’un show ils découvraient backstage dans les grands plats de M&M’s une friandise marron, cela rendait le contrat caduc et permettait alors de réduire certaines factures dues aux excès des membres du groupe. 

VH-4Fin 1983, sortira le sixième album intitulé « 1984 » . De « Hot For Teacher », véritable vitrine du savoir faire de David Lee Roth en matière de clip, en passant par « Panama » dont le clip sera tourné en off lors du festival Monster Of Rock  et qui montre toute l’énergie du groupe, jusqu’au Mega hit « Jump », internationalement bien classé dans les hits (l’Olympique de Marseille en fera son hymne lors des matchs à domicile), l’album est deuxième cette année là au billboard 200 derrière « Thriller ».

 VH-3

David Lee Roth volera de ses propres ailes après l’opus « 1984 », ce qui marquera la fin d’une époque. Le groupe sortira cinq albums tous bien classés avec les MontRose Sammy Haggard, puis après un retour de DLR (David Lee Roth) pour deux titres sur une compilation, ce sera autour de Gary Cheronne d’Extreme de devenir pour un album seulement le chanteur du groupe. Le flop de cet album intitulé ironiquement « Van Halen III » (Gary était le troisième chanteur) sera sans doute à l’origine du retour récent de David pour le premier album du line up original depuis « 1984 » : « A Different Kind of Truth »  sorti en 2012 et suivi d’une tournée US seulement.

Malgré le retour du chanteur, le Line up ne sera pas celui des débuts puisque le fils d’Eddie, Wolfgang remplacera Mike Anthony à la basse. Pour être sûr de contenter leurs fans, le groupe ressort des vieux titres inédits officiellement (dont certains figurent sur des bootlegs). Les morceaux sont retravaillés et deux compositions originales marquent leur retour gagnant : « Tattoo » (premier single) et « Stay Frosty » qui n’est pas sans rappeler le « Ice cream man » bluesy du premier album.

VH-2

Alors, après l’annonce de DLR sur un énorme projet très ambitieux du groupe, je ne peux que vous inciter à patienter et vous ruer sur le prochain article sur le sujet. Pour avoir  eu la chance de voir DLR plusieurs fois en concert, il serait dommage de louper le prochain bus pour le grand Van Halen Circus !

 

VH.1Vintagement Vôtre,

Abzalon,

Crédits photos :VHND, photos privées…

Tags : Michael JacksonmusiquerockVan HalenVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse