close
0-25

Je m’en souviens comme si c’était hier : nous sommes en 1979. Je suis un étudiant qui va fièrement à l’école, plus précisément à l’ECCIP, pour tenter de décrocher un sésame en marketing. Sur les ondes de certaines radios, j’entends une chanson qui ne sonne pas comme les autres à cette période. C’est une fusion de reggae/pop. La voix du chanteur est inimitable, haut perchée et  ça claque grave. Initialement groupe punk, The Police sort son second album « regatta de blanc » pour s’orienter sur la scène reggae et abandonnera assez rapidement la ligne  « no futur ». Le groupe est composé de Sting (basse/chant/composition), du guitariste Andy Summers et du batteur Stewart Copeland. Sur cet album, on découvrira au moins deux titres sublimes et très originaux : « Message In A Bottle  » et « Walking On The Moon ». Pour la chanson du jour, je vous propose « Walking On The Moon ». C’est le premier titre que j’ai entendu de Police. Sting l’aurait écrite en Allemagne, en état d’ébriété. Le titre initial était « Walking Round The Room ». Le chanteur le trouvant stupide le modifia en « Walking On The Moon ».

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre de la chanson, il ne fait à aucun moment la promotion d’un voyage sur la lune. « Walking On The Moon » est une métaphore pour décrire ce que l’on ressent en amour. Ce titre dégage une ambiance reggae/rock extraordinaire. Alors les amis, c’est le moment de pousser à fond le curseur du volume.

Tags : Andy SummersLa chanson du jourPoliceStewart CopelandStingWalking On The Moon
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse